Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 2 juillet 2012

Mexique: vers un changement?

 Les élections vont-elles conduire le pays vers la normalité?

___On peut légitimement en douter.
Quand on connaît l'état du pays, le passé du parti de nouveau au pouvoir et la personnalité du nouveau leader du pays.
Selon Stéphane Trano, " Peña Nieto a réussi à surmonter les divisions internes et à unir le parti autour de sa candidature pour lui offrir un avantage électorale.
Mais comme l'écrit Politic365.com à son sujet: « Le porte-étendard du Parti Révolutionnaire Institutionnel est ce que George W. Bush a été en 2000, pour la politique mexicaine. (...) Nieto espère ramener son parti au pouvoir après deux présidences du PAN. (...) Nieto est un homme politique qui fait une gaffe à la minute, est né si privilégié qu'il semble contrarié d'avoir à briguer l'élection présidentielle, mais qui se réjouit d'obtenir le job. Il est né dans la richesse et l'influence politique, et a passé sa jeunesse dans un comportement imprudent et irresponsable. »
 Bête médiatique mais velleitaire, charmeur, marié à une actrice, le candidat du PRI est avant tout une façade séduisante sans grand contenu, marionnette d'intêrets soigneusement planqués dans l'ombre..."
___Un pays toujours plus miné par la corruption,  le narcotrafic, le crime organisé, les inégalités criantes ( le Mexique possède 12 milliardaires en dollars alors que 60 % de sa population vit avec moins de 3 dollars par jour.)
"Selon une étude de l'Université de Mexico, la violence liée au trafic de drogue influe largement sur le quotidien des Mexicains. D'après cette étude, 61% d'entre eux ne sortent plus le soir. Par peur des actes violents perpétrés par les cartels de la drogue, 30% évitent des autoroutes. Et 22% ne participent plus à des événements publics, comme les concerts ou les compétitions sportives.
Aux yeux de la majorité des Mexicains, la guerre contre le narcotrafic, lancée par Felipe Calderon en 2006, est un échec et n'a fait qu'aggraver la violence dont souffre le pays" (RFI))
___ Voter sans peur est devenu une rareté, mais même oser sortir la nuit dans certaines villes du Nord, déambuler dans certains quartiers...Une certaine jeunesse veut en finir avec le désordre établi. L'espoir de changement  ne semble pouvoir venir que d'elle.
___________________Pour l'instant, le Mexique reste en plein chaos, à l'ombre de l'"ami" américain.
______
- Le vieux PRI s'apprête à retrouver le pouvoir
- Le nouveau président mexicain, un pantin aux mains des cartels ?
- La spirale de la barbarie

Aucun commentaire: