Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 19 décembre 2013

Amazon: surveiller et trimer?

Un enfer amazonien?
                                 C'est bientôt Noël.
Livre disponible chez AMAZON
        Chez Amazon, l'activité atteind un niveau de haute intensité.
" Amazon réalise 70 % de son chiffre d'affaires à Noël. Début décembre débute ce que l'entreprise appelle la période de « rush ». C'est assez impressionnant quand on se rend aux abords des entrepôts à ce moment-là, d'ailleurs. Des cars de travailleurs qui habitent à plusieurs dizaines de kilomètres sont spécialement affrétés, il y a un va-et-vient de camions poids lourds incessant."
     Il faut expédier en temps et en heure livres, tablettes, et autres gadgets. Les clients, c'est sacré.
   La firme est en effervescence. On s'agite partout dans les mégacentres, selon des parcours Hi-fi programmés, tracé à la seconde, code-barré jusqu'au poignet, à grands renforts de personnels intérimaires.
Un modèle de gestion à la Big Brother.
          Mais il y a quelques grains de sables dans la grande machine à distribuer.
   Comme en Allemagne où les gentils collaborateurs ont décidé de faire grève, une nouvelle fois, jugeant les salaires insuffisants mais surtout les conditions de travail inacceptables.
9000 personnes y travaillent dans 9 centres.
Il est pourtant rare que ce pays donne le ton en  matière de luttes sociales.
     Le siège de Seattle commence à bouger lui aussi.
Le meilleur des mondes serait-il l'enfer amazonien, un monde de robots?
  Si tout paraît clean, organisé, ultrarationnel, les conditions de travail y sont particulièrement déplorables.
" Les travailleurs chez Amazon, loin, très loin des progrès du XXIe siècle, ont des conditions de travail qui sont dignes du XIXe siècle. Que ce soit en ce qui concerne les conditions de travail des intérimaires, que ce soit dans les cadences qui sont imposées, dans les contrôles de productivité, dans les fouilles au corps qui sont réalisées chaque fois qu'un travailleur franchit les portiques. Les exemples foisonnent...et tendent tous à montrer qu'Amazon, en ce qui concerne le respect des droits sociaux, est une entreprise qui n'est pas progressiste mais parfaitement réactionnaire..."
    De nombreux témoignages le confirment, décrivant  un système anxiogène et humiliant, verrouillé, une sorte de monstre froid.
    La multinationale fait des mégaprofits, le cerveau Jeff Bezos-aux-dents-longues aux USA et la tirelire européenne au Luxembourg.
     L'aide publique est venue opportunément aider ce pauvre géant., qui ne doit que 198 millions au fisc français. La multinationale dit merci à Mr Montebourg!
Pour ce qui est de l'optimisation fiscale, tout baigne. Des records sont battus, surtout  en Angleterre.
L'Amazonie, un monde étrange, vraiment. 
_______
Amazon en position dominante
______
-Relayé par Agoravox
___________________________

Aucun commentaire: