Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 11 novembre 2014

La belgique s'enflamme

Colère légitime

 
Ce n'est plus au temps où Bruxelles rêvait...♪♫♪
                                                                              Outre-Quiévrain, on ne rêve plus...
      ... Avec une droite libérale au gouvernement et de sévères mesures d'austérité, dans un pays déjà ébranlé.
           La NVA s'illustre encore (*). Avec Jean Jambon (sic!), ça pourrait être la boucherie...
                   C'est plus qu'un chagrin, c'est la colère.
                                                             Feu de paille ou lame de fond?
   Nos amis belges sont réputés paisibles et débonnaires. Ils nous ont habitués à une gestion politique tranquille, faite de compromis, parfois surréalistes, à de longues vacances de pouvoir, à une grande résilience malgré une certaine montée des extrêmes. Mais cela pourrait changer.
             Dans ce pays improbable (*) qu'on croit toujours dans l'impasse, ce fut une mobilisation exceptionnelle, pour changer les choses, sortir de la chape de plomb,  contre l'austérité européenne,  les inégalités  qui se creusent, les graves "entorses" à la convergence européenne.
     Il n'y a pas que le Luxembourg..."la Belgique, enfer fiscal pour les travailleurs, est un paradis fiscal non seulement pour le capital, mais aussi pour les grandes entreprises grâce, notamment, au mécanisme complexe des « intérêts notionnels ». Une étude réalisée en 2012  par le think tank Itinera, a montré que le taux d’impôt sur les sociétés n’était pas de 33,9 %, mais de… 9,8 %..."
           "Alors que 100 000 personnes défilaient dans les rues, "on apprenait que les plus riches des familles et entreprises belges, couvertes par le gouvernement luxembourgeois, ont évité des milliards d'impôts grâce à des constructions offshore très sophistiquées. Parfaitement légal, mais tellement peu éthique." (CI)
______Mais sans humour (belge), que serait le royaume?_
(*) -_-Le socialiste wallon, Jules Destrée , interpellant le roi, en 1912 : " Sire, il n'y a pas de Belges."
            -
Bart De Wever : "Ce pays n'existe plus"_
________________


Aucun commentaire: