Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 10 novembre 2014

O Jérusalem!

 Entre mythes et tensions.
                                         La "Ville sainte", objet de vieille nostalgie prophétique depuis l'exil babylonien  ou mythe hollywodien...
                 Ville de la discorde surtout, connaissant aujourd'hui un regain de violence, surtout à Jérusalem-Est. 
       La violence est depuis longtemps dans le lent grignotage de quartiers arabes, qui remet en cause le statut particulier de la ville.
                                 Une ville hautement symbolique, la trois fois sainte, chargée de mythes anciens et plus récents, que l'archéologie récente remet en question.
Objet de conquête, de Saladin à la dernière Coisade, jusqu'à l'empire ottoman.
      Aucune ville n'est marquée par autant de charges affectives, de projections religieuses, de violences latentes ou ouvertes, d'ambitions mystico-eschatologique, jusque dans les milieux évangélistes américains.
     Choc de monothéismes, si proches et si rivaux.
Mais l'enjeu n'est pas que religieux
          On est maintenant au coeur de deux stratégies nationales concurrentes.
  Depuis Sharon jusqu'à Netanyahou, la radicalisation/provocation s'est concentrée dans la vielle ville
Après Gaza, le dérisoire pouvoir des pierres répond à celui des armes, qui continuent leur oeuvre d' occupation
    Pourtant ni le Hamas, ni le Fatah ne veulent une troisième Intifada.
Pour les sionistes souvent athées, l'objectif est politique, depuis 1967.
       Mais depuis l'assasinat de Rabin, la radicalisation a gagné et aujourd'hui les fous de Dieu,  à la Knesset et à l'extérieur poussent à la radicalisation
Comme le reconnaît le journaliste franco-israëlien C.Enderlin: "Le sionisme religieux a phagocyté toutes les institutions d'Israêl"
   La colonisation en Cisjordanie et les annexions systématiques à Jerusalem-Est, avec le soutien de Elie Wiesel, ont déjà rendu le projet d'un Etat palestinien presque impossible.
 ______________Cependant nombre d'Israëliens,  d'arabes israëliens et de Juifs hors Israël pointent un danger mortel, comme Yakov Rabkin ou Norman Finkelstein. 
M. Rabkin dénonce les politiciens israéliens qui déclarent agir au nom du peuple juif sans se soucier des effets néfastes de l’activité de l’armée israélienne sur l’image du juif dans le monde. Il déplore que l’allégeance à l’État d’Israël ait depuis longtemps remplacé le judaïsme comme ancrage principal de l’identité juive.
   ___________D'autre part, les propositions pour la reconnaissance d'un Etat palestinien semblent avancer, après le désastre et l'échec de Gaza:
  La Suède, la France, plus timide, la chef de la diplomatie européenne récemment. Mais contre les prétentions actuelles de Netanyahou, la diplomatie de l'UE pousse au partage de Jérusalem.
           Compliqué, oui, insoluble, non.
                      L'attitude des USA serait décisive.C'est là que le bât blesse...
________
La bombe à retardement de Jérusalem
____________________________

Aucun commentaire: