Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 18 septembre 2020

Jupiter et la lampe à huile

 Ils sont de retour.....

                                       Les Amishs de la terre.       Ne supportant pas la caricature, la dérision, voire la désinvolture d'un discours jupitérien et sa vision naïve et très positiviste du "progrès".       Ils ne sont pas contents, mais pas contents du tout, les verts, de cette sortie présidentielle, qui n'est pas du plus haut niveau etqui vient contredire nombre de ses déclarations précédentes sur l'importance des questions environnementales auxquelles nous sommes impérativement, urgemment confrontés.        Il aurait pu s'abstenir de cette polémique d'un autre temps. Le coup de la "lampe à huile", on nous l'avait déjà fait, comme celui des Amishs, rebelles à tout progrès.   Bon, il faut bien occuper l'estrade, faire son effet, attirer l'attention, mais pour le coup, c'est on ne peut plus inapproprié, pour ne pas dire ridicule.    Que dans le monde des verts, il y ait des options ou des déclarations à discuter, voire à critiquer, cela va de soi. Et ils ne sont pas toujours cohérents dans leurs démarches et leurs positions                                                                                                                           __Il ne s'agissait pas d'un problème mineur: l'introduction sans débat préalable de la 5G demande discussion. Notamment sur les conditions de ce bond en avant numérique, dont beaucoup perçoivent certains risques. Des pays discutent et débattent encore, car c'est un pas en avant gigantesque dont la maîtrise pose problème, même si des applications apparaissent déjà intéressantes technologiquement, médicalement, etc...Un "progrès" qui peut nous libérer comme aussi nous asservir dans maints domaines. Cela n'a guère été évoqué en haut lieu, où l'on veut sortir de la crise par le haut, dans l'urgence. En matière d'énergie, on apprécie encore mal les conséquences de la 5G.   Le Président avait pourtant entériné les conclusions de l'accord de Paris sur les dérives climatiques.   De plus, beaucoup de ceux qui sont injustement critiqués ne sontpas opposés au principe de l'introduction de la 5G, mais demandent un moratoire avec un débat à la hauteur. Juste exigence démocratique sur un sujet qui n'est pas anodin et qui est jugé politiquement sensible. Un moratoire n'est pas un refus.     La 5 G pose des problèmes que certains naïfs ou non informés. ne perçoivent pas. Une régulation s'impose.

"

"..Le sujet de la 5G avait déjà fait l’objet de propositions de la Convention Climat: les 150 membres tirés  au sort avaient notamment défendu “un moratoire en attendant les résultats de l’évaluation sur la santé et le climat”. À l’époque, le chef de l’État n’avait pas fermé la porte à cette demande.   Lors des questions au gouvernement à l’Assemblée, Cédric O, secrétaire d’État au numérique, a d’ailleurs répondu à Clémentine Autain (LFI) qu’il était d’accord pour un débat “sur des bases scientifiques”, mais pas si “on agite des peurs”. “La France possède l’un des cadres de protection les plus exigeants” en matière d’ondes de radio fréquence, a-t-il affirmé. Il a également indiqué qu’il rencontrerait “prochainement” les membres de la Convention citoyenne...."                                                              On peut patienter __On peut se moquer et même rire un peu de cette sortie peu glorieuse.  Certains ne s'en sont pas privés...____________

Aucun commentaire: