Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 14 mars 2008

Une géographie de la violence


Une logique d'occupation masquée, mortifère et sans issue...

«Sur la carte, il ne reste que des enclaves»

« Les stratèges israéliens ont utilisé la barrière de sécurité comme un point d’appui pour l'encerclement des localités palestiniennes chaque fois que c'était possible » analyse le géographe Jacques Lévy, auteur d'une étude sur la déconstruction de l'espace en Cisjordanie. Il conclut à un “spatiocide"...Comme l'idée de se protéger contre le terrorisme par une frontière fermée a été jugée acceptable par l'opinion publique internationale, les stratèges israéliens en ont profité pour l'utiliser à fond, comme un point d’appui pour l'encerclement des localités palestiniennes chaque fois que c'était possible...
Certains ont parlé de bantoustans en découvrant cette carte. Et cette comparaison avec l'Afrique du Sud n'est pas absurde, puisqu'il y a une logique de confinement dans de petites entités, dont certaines sont importantes en population...la barrière de protection n’est qu’une composante d’un système beaucoup plus complexe. Là où elle n'est pas présente, les Israéliens ont utilisé d'autres moyens comme les check-points, le classement en zone militaire ou en réserve naturelle, les routes barrées, les mottes de terre, les tranchées sur les chemins non goudronnées, y compris des actions qui semblent sans importance, mais qui sont planifiées pour entraver la circulation...
On ne peut pas expliquer l'ensemble des mesures qu'on observe par un simple souci de sécurité. Dans une logique sécuritaire, on pourrait comprendre la mise en place d’une frontière étanche entre Israël et la Cisjordanie et Gaza mais certainement pas d’implanter des colonies. S’installer au cœur du territoire hostile et constituer une cible facile, c'est le contraire de la sécurité...Les Israéliens sont occupants d'un territoire qu'ils ne revendiquent pas et rien ne justifie, du point de vue de leurs propres justifications, qu'ils organisent cette destruction en profondeur de l'espace palestinien...
Tant que les Palestiniens paraîtront aux yeux de l'opinion internationale pires que les Israéliens, les Israéliens pourront continuer à jouer avec leurs propres principes, contradictoires, à miser sur le caractère juif de l'Etat et la colonisation, le grand Israël...Le « spatiocide » peut ainsi se poursuivre. C'est ce que visent certains stratèges israéliens: les Palestiniens qui peuvent partir partiront. La société palestinienne s'affaiblira. Il n'y aura pas d'alternative. Peu à peu le territoire sera avalé. Et l'on obtiendra, nouveau paradoxe, ce que l'extrême gauche israélienne propose : un état binational. S'ils réussissent, les Israéliens se retrouveront devant une contradiction majeure..."
-Jacques Lévy • Topologie furtive.---------------------Jacques Lévy
---Réaction d'un Israëlien:"Cette analyse de M. Jacques Lévy me paraît très juste. Je suis israélien et vis ce conflit au jour le jour. Je suis arrivé à la même conclusion: seule une fédération israélo-palestinienne pourrait permettre de pacifier cette terre..."
------------------------------------------------------------------------
-La Paix Maintenant - La réalité de l’occupation en Cisjordanie >>> Les terres volées aux Palestiniens :
"...Israël n’a ni respecté ni protégé le droit à la propriété de milliers de Palestiniens, en confisquant et en saisissant une partie de leurs biens et en y érigeant des colonies. Les informations de sources gouvernementales elles-mêmes montrent que, depuis 1967, les gouvernements successifs d’Israël ont initié de nouvelles colonies et permis l’expansion de colonies existantes sur des terres appartenant à des personnes palestiniennes privées, en violation de la loi israélienne dont l’esprit est à trouver dans le précédent constitué par la décision de la Haute Cour de Justice en 1979..."

- Palestine : paix ou leurre ?
-Cisjordanie - Wikipédia
-Les propositions de Genève pour la Cisjordanie
-Une occupation persistante : les Palestiniens de Cisjordanie en état de siège | Amnesty International
-Michel Warschawski : sur l'état de "l'occupation-colonisation" des territoires palestiniens par Israël.
-Israël : le rapport qui dérange

Aucun commentaire: