Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 2 janvier 2009

Dévaluation compétitive ?

Ben Bernanke a prévenu : "Je suis prêt à utiliser tous les instruments à ma disposition pour sauver le pays de la récession"


Dévaluation.La dévaluation signifie la perte de valeur d'une monnaie par rapport à d'autres monnaies dans un système de change fixe. Ce sont les autorités publiques qui prennent l'initiative de cette diminution de valeur. L'objectif est le plus souvent d'améliorer le solde de la balance commerciale. Le risque inhérent à cette décision est que l'inflation importée (augmentation du prix des importations) n'aboutisse à aggraver le déficit commercial (la hausse du prix des biens et services produits peut en outre avoir pour conséquence une détérioration du niveau des exportations).

Dévaluation compétitive.La dévaluation compétitive d'une monnaie nationale fait partie de l'arsenal des mesures protectionnistes : le prix en monnaie étrangère des exportations baisse (les produits exportés deviennent par conséquent plus compétitifs), le prix des importations augmente. Cette mesure peut être un moyen de résorption dudéficit de la balance commerciale.

---------------------------------------------------------------------------

Dévaluations : une guerre des devises durant les fêtes ?(ou après?) | AgoraVox:

"...Quand il s’agit de sauver son pays de la récession, voire d’une amorce de dépression, des fermetures d’usines à la chaîne, des files de chômeurs qui s’allongent … aucun Etat ne peut, en conscience, renoncer à utiliser tous les outils à sa disposition sous prétexte qu’il porterait atteinte à ses partenaires économiques. La raison d’Etat prime !
Alors, une fois la chose décidée, celle de procéder à une dévaluation compétitive, il faudra agir vite et surtout sans préavis. Quand ? Peut-être durant les fêtes, période très propice à l’action masquée et surprise ? Le premier Etat qui tirera, prendra un avantage concurrentiel et compétitif déterminant pour le salut de son économie. Ben Bernanke a prévenu : "Je suis prêt à utiliser tous les instruments à ma disposition pour sauver le pays de la récession". A bon entendeur … ! Il est déjà passé à l’action. La Fed a baissé son taux cible close to zero (proche de zéro), mercredi 17 décembre 2008. Jusqu’où ira-t-elle ? La BCE va-t-elle réagir, avec la même ampleur, si elle ne veut pas être distancée de manière irréversible et plonger la zone euro dans une catastrophe récessionniste qui marquera son histoire et la présidence Trichet ? Les prochains jours ou tout au plus les prochaines semaines, devraient être porteurs de décisions très fortes, cette fois-ci non conventionnelles et donc vraiment sans précédent..."

-Les Etats tirent leurs dernières cartouches
- La Chine avertit les USA qu’elle pourrait bientôt cesser de financer leur dette
-La déflation aux Etats-Unis atteint les niveaux de la crise de 1929
- L'indépendance des banques centrales est un scandale
-Londres mise sur la dévaluation de la livre pour combattre la récession
-La crise financière : jusqu’à la guerre ! | AgoraV

Aucun commentaire: