Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 30 mai 2009

Amérique insolvable?

Dollar: chute programmée?

Ce qui apparaissait insensé hier, pourrait se réaliser plus tôt qu'on ne le dit, avec toutes les conséquences prévisibles.
Ce n'est pas qu'une affaire américaine.
Tout cela se préparait depuis des années et avait été prévu par les plus lucides
La "monnaie de référence"ne résistera sans doute pas longtemps
Les USA sont pris dans une nasse qu'ils ont fabriquée eux-mêmes.
Ils ne sont pas prêts à penser à un autre monde possible
_______________
"Les Etats-Unis ont décidé de financer leur plan de relance par des « moyens non conventionnels » recherchant un « assouplissement quantitatif » comme on dit en langage des banquiers centraux, ou pour le dire plus vulgairement, par de la monnaie de singe ou la planche à billet. La crise financière est désormais en passe se muer en crise monétaire mondiale...."(Malakine)

-« L'éclatement de la crise et son débordement dans le monde entier reflètent les vulnérabilités inhérentes et les risques systémiques dans le système monétaire international », écrit le gouverneur de la Banque centrale de Chine, Zhou Xiaochuan, dans une tribune publiée lundi sur le site de l'institution. Le gouverneur de la Banque centrale chinoise ne mentionne pas spécifiquement le dollar, mais souligne que la crise actuelle a montré les dangers qu'il y avait à dépendre de la devise d'un seul pays pour les échanges internationaux. Une allusion claire au billet vert.Cette proposition sonne principalement comme un avertissement envoyé aux Etats-Unis après que la Réserve fédérale américaine a annoncé le lancement d'un programme d'achat pour 300 milliards de dollars d'obligations du Trésor. Pour y parvenir, la Fed va faire tourner la planche à billets, donc à terme relancer l'inflation et faire baisser la valeur du dollar. La Chine, dont 70% des réserves de change sont libellés en dollars - soit environ 1.400 milliards -, s'inquiète donc du risque de dilution de la valeur de ses avoirs, explique Françoise Lemoine, économiste au CEPII." (L'expansion)

_________________________

L'insolvabilité américaine : une extravagance bientôt banale ? - AgoraVox:
"Chaque jour apporte son flow de doutes quant à la solvabilité américaine. C’est assez intéressant de voir comment des sujets tabous deviennent banals : souvenez-vous, en septembre comparer la crise actuelle avec celle de 1929, c’était s’assurer une réputation de demeuré catastrophiste. Depuis la fin de l’été 2008, il y a eu un bon paquet de déclarations de grands économistes qui se plaisaient à railler ceux qui voyaient une situation très alarmante… Puis on a vu les perceptions glisser et peu à peu les délires des apocalyptiques sont devenus réalité : aujourd’hui, comparer l’ampleur de la crise actuelle avec celle de 1929 n’est plus un tabou. Il me semble que l’on est à présent en train d’assister à l’acceptation d’une autre question délicate : celle de la potentielle insolvabilité américaine.Il y a quelques temps si l’on parlait d’insolvabilité des USA, on ne passait même pas pour un crétin, on était juste incompris. Pour les gens en général, une cessation de paiement de la part des USA, c’était juste un non-sens. Au mieux, ceux qui mettaient en doute la capacité des USA à rembourser passaient pour des éternels “goldeux” qui prédisent la fin du dollar depuis trente ans, ce au profit d’un retour du métal jaune. Leur éternelle rengaine apparaissait donc comme un “as usual”… La situation économique n’aurait fait que donner un peu de relief à des propos rabâchés maintes et maintes fois au cours des dernières décennies...

L’idée force qui commence à s’effriter c’est que les grands exportateurs que sont le Japon et la Chine ont besoin des USA. Ils auraient besoin de vendre aux américains, sans cela leur économie se trouverait paralysée. Soit, encore une fois c’est vrai… il y a interdépendance. Pourtant ici vient le fameux commentaire d’internaute qui fait autant sourire que réfléchir :“Asia does not need the US. It can simply dump it`s exports in the ocean and start its own `funny money` printing presses.The US has nothing to offer but nostalgia.”

Heu…ben oui, en deux lignes tout est là. Tant qu’à se faire payer en monnaie de singe, les asiatiques n’ont qu’à faire leur relance keynésienne eux-mêmes. Eux aussi ont des ordinateurs dans leurs banques centrales, eux aussi peuvent créer de la monnaie qui ne vaut rien. Pour bien comprendre ce que ce commentaire a de génial, il faut bien saisir les principes qui animent l’équipe Obama : ils sont dans une démarche qui prend au pied de la lettre l’idée de Keynes, selon laquelle en temps de crise il serait bénéfique de prendre des dollars, les mettre dans des bouteilles puis de faire enterrer celles-ci et de payer d’autres gens pour les déterrer. Un article du Time rappelle cela :“he suggested that the Treasury could “fill old bottles with banknotes, bury them at suitable depths in disused coal mines” then sit back and watch a money-mining boom create jobs and prosperity.”--Bien-sûr il n’était pas sérieux…mais en fait si : c’est bien ce principe que l’équipe Obama met en œuvre. Dépenser peu importe comment, l’idée est de déverser des dollars au large. Quitte à payer les gens à rien foutre, il faudrait inonder d’argent pour stimuler la demande et relancer la machine. Sans rentrer dans les débats “pour ou contre Keynes”, on peut se limiter à remarquer que cette idée pourrait encore avoir un sens si elle n’avait pas déjà été en œuvre depuis plus de 30 ans. Imprimer des dollars pour résoudre les problèmes, les USA font cela très officiellement depuis que Nixon a abandonné l’étalon or. Cela est exprimé très simplement par ce que l’on pourrait décrire comme un axiome : “on ne résout pas un problème avec la cause de ce même problème”. On ne résout pas une bulle de dette avec une autre bulle de dette..."

- Le système bancaire US est insolvable, par Nouriel Roubini :
"...l’économie mondiale ne repartira pas tant que de profondes reconversions n’auront eu lieu tant chez les exportateurs qu’aux USA. La système bâti sur la surconsommation et le déficit américain d’une part, et les économies exportatrices d’autres part, ne repartira pas en l’état, car le désendettement des ménages américains sera un processus long et douloureux. Dans l’immédiat, la restructuration du système financier aux Etats-Unis est plus que jamais nécessaire. Avec le ralentissement économique, les pertes pourraient atteindre 3600 milliards de dollars, estime-t-il. Conclusion : le secteur est en état de faillite, et la nationalisation s’impose, sans quoi les sommes gigantesques apportées par l’Etat ne servent qu’à tenter de protéger les actionnaires et les créanciers, pour le moment en pure perte..."

-L'Amérique va-t-elle laisser sombrer le dollar ?:
"La crise vient d’entrer dans une nouvelle phase avec la décision de la FED d’acheter 300 milliards de dollars de bons du trésors et 500 autres de créances assises sur des crédits immobiliers titrisés probablement insolvables, soit au total 800 milliards de pure création monétaire !
Les Etats-Unis ont donc décidé de financer leur plan de relance par des « moyens non conventionnels » recherchant un « assouplissement quantitatif » comme on dit en langage des banquiers centraux, ou pour le dire plus vulgairement, par de la monnaie de singe ou la planche à billet. La crise financière est désormais en passe se muer en crise monétaire mondiale.
Jusqu’ici les Etats-Unis parvenaient à financer leurs déficits budgétaires et commerciaux par une importation de capitaux avec la vente de produits financiers, plus ou moins frauduleux. Ce n’est désormais plus possible. Ils viennent de prendre acte du fait qu’il n’y a plus suffisamment d’acheteurs dans le monde pour leurs produits financiers, ce qui marque peut-être le début de l’effondrement du dollar, avec des conséquences que d’aucun ne s’est jamais aventuré à prédire..."

-Gréau: pourquoi la bombe dollar plane au dessus de nos têtes:
"...Certains disent que les autorités chinoises pourraient lâcher le dollar à la rentrée. L’augmentation de la dette publique et la perte de crédibilité qu’elle finira par provoquer renforcent l’hypothèse d’un écroulement du dollar. D’autant que les Américains ne veulent pas payer d’impôts et que le monde entier le sait.
Si le dollar explose cela provoquerait une dépression américaine, avec des conséquences terribles pour nous autres Européens car nos exportations seraient encore plus pénalisées. Comment vendre des Airbus avec un euro à 2 dollars voire davantage ? De leur côté, la marge de manœuvre de la Chine restera plus importante car leur monnaie est sous-évaluée et leur plan de relance, très important, peut stimuler la consommation intérieure du pays."

-Demain une nouvelle Bulle… - AgoraVox:
"...Ayant repeint une carrosserie rouillée sans prendre la peine de la traiter, nos Banques Centrales sont engagées aujourd’hui dans une voie à haut risques et dont la résultante sera de créer des distorsions de valorisations sur l’ensemble des marchés et des actifs. Pourquoi ces forces à l’oeuvre sous Greenspan que Geithner qualifie dans son interview d’ "extrêmement puissantes" ne séviraient-elles pas encore aujourd’hui et demain sous Bernanke ?
La vérité est que les autorités monétaires Américaines sont résignées à la formation d’une nouvelle et autre bulle spéculative demain du fait même de leur impuissance : comme un ogre, la pyramide de Ponzi réclame encore et toujours plus de liquidités et de crédits, faute de quoi c’est l’ensemble du système qui est appelé à s’effondrer.

-Joseph Stiglitz et cette finance qui nous pigeonne
-Les acheteurs renâclent devant les obligations US
-Le Japon et la Chine ont-ils vraiment le choix ? - AgoraVox
-La Chine commence à s'écarter du dollar
____
-La crise économique et la crise politique
-La prochaine tempête sur le dollar
-La chute du dollar menace la reprise
-Les banques veulent changer le thermomètre
-L'ultime forfaiture du Capital : les banques ont délibérément provoqué la crise - AgoraVox
-Etats-Unis : la sortie de crise sera plus lente que ne le prévoyait l'administration Obama
-Asia will author its own destruction if it triggers a crisis over US bonds
__________________
- Culbute américaine?
-Dimensions de la crise financière
-G20: poudre aux yeux ?
-Menaces sur le dollar

Aucun commentaire: