Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 14 juin 2011

Laïcité ...

...Que de bêtises peut-on dire en ton nom!

_La laïcité est combat, valeur toujours à défendre et à consolider.
Elle ne peut être "de combat" sans trahir son sens: tenir à la séparation stricte entre Etat et églises, entre vie publique et croyances privées ("«Je veux l’Eglise chez elle et l’Etat chez lui», disait Hugo), ne favoriser aucune institution religieuse, garantir la liberté de croire sans déroger aux valeurs républicaines de base, dans le souci du bien et de l'ordre publics.
_L'auteur élyséen de la critique ci-dessus trahit par ses propos l'idéal auquel il se réfère. Il est vrai qu'il a des notions plus que floues sur ce principe, dont il détourne le sens, par l'expression curieuse et douteuse de "laïcité positive". Cette nouveauté sémantique masque des options bien particulières...L'idée d'une laïcité "ouverte" est contradictoire et insultante.
La laïcité est d'abord un principe d'unité, de portée universelle, contre tous les communautarismes religieux diviseurs et conflictuels et les risques de dérives sectaires.
__Une longue histoire. Un combat, un long combat, une vigilance permanente, de nouvelles réaffirmations quand changent les bases historiques, culturelles, quand surgissent de nouveaux lobbies, de nouvelles intolérances ou de prétentions hégémoniques de groupes religieux. L'idéal de Condorcet et de J.Ferry est toujours à réactualiser, sans céder aux pressions et aux "accomodements", aux dérives anglo-saxonnes, états-uniennes surtout.
_De ce point de vue, "
La Laïcité est inséparable de valeurs, issues des Lumières, valeurs liées à une distinction claire entre ce qui est savoir et ce qui n'est que croyances. L'Ecole n'a pas à respecter ni à reconnaître des croyances particulières, car ce n'est nullement son affaire. Elle doit surtout se garder de mélanger les genres afin de préserver la liberté intellectuelle et critique des futurs citoyens, rendre possible une certaine distance à l'égard des identités, de l'ordre de la vie privée.". Distance, mais non renoncement.
__Le problème soulevé aujourd'hui par les manifestations parfois ostensibles d'un certain islam en France et en Europe oblige à redéfinir plus clairement la notion de laïcité, sans tomber dans le piège du rejet agressif et global d'une croyance souvent paisiblement pratiquée par ceux qui s'y réfèrent encore. Certains critiques de l'Islam, au nom d'une laïcité instrumentalisée, n'hésitent pas à franchir le pas de l'exclusion culturelle ou
du racisme masqué.
___Ce débat peut aider à mieux poser le problème.
Un débat qui ne sera jamais clos, on peut le prévoir aisément...

Aucun commentaire: