Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 12 juillet 2011

Vers une traçabilité totale?


Big Brother progresse...

__La surveillance électronique est déjà bien avancée, souvent à notre insu.
Voici que sonne l'heure biométrique, pour les meilleures raisons officielles du monde. La biométrie a maintenant des outils performants et de nombreuses applications.
_Un projet déjà ancien, qui fut voté en catimini, en séance exceptionnelle et en petit comité:
"Ils étaient onze députés, jeudi soir dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, pour voter en première lecture la création du plus grand fichier de données personnelles de France. Un «fichier des gens honnêtes», pour reprendre l'expression du rapporteur de la proposition de loi, le sénateur UMP François Pillet."
Des "gens honnêtes"? Pourquoi alors la nécessité de créer cette nouvelle carte d'identité, à visée aussi commerciale, permettant de s'identifier en ligne, dont le contenu sera évolutif...
"Louables intentions. Mais l'idée d'un fichier de tous les Français ne va pas sans susciter quelques visions orwelliennes de contrôle permanent et de recul des libertés publiques. «Nous sommes tout à fait opposés à ce projet, déclare Jean-Claude Vitran, responsable du groupe de travail Libertés et technologie de l'information à la Ligue des Droits de l'Homme. D'abord parce qu'une carte d'identité n'a pas à mélanger finalités régaliennes et économiques. Ensuite, à cause de la création de ce très grand fichier qui regroupera toute la population. Enfin, parce que la technologie RFID de ces puces n'est pas sécurisée: il suffit de chercher sur Internet pour trouver comme les pirater à distance! Nous irons jusqu'à la justice européenne pour lutter contre ce projet!»
_Que contiendra la future carte d'identité biométrique? : C'est "un important marché, laissant suspecter une activité de lobbying. 'Il y a derrière cette loi une énorme campagne de lobbying de la part du groupement professionnel des industries de composants et de systèmes électroniques (Gixel), et en particulier de Morpho', estime le journaliste d'Owni.fr Jean-Marc Manach. 'Il s'agit de défendre une industrie française... C'est qu'une histoire de gros sous', lance-t-il.
Lors de l'élaboration de la loi, huit entreprises ont été auditionnées au Sénat via le Gixel : Morpho, Gemalto, l'Imprimerie nationale, Inside Secure, Oberthur, SPS Technologies, ST Microelectronics et Thales.
Co-auteur de la proposition de loi, le sénateur Jean-René Lecerf avoue même 'un petit problème éthique' (sic!) à propos du fichier central biométrique qui accompagne la modernisation de la carte d'identité...
"
_Cette nouvelle carte d'identité biométrique est déjà très controversée:
"Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a invoqué la nécessité de lutter contre les usurpations d'identité en confrontant les données inscrites sur les cartes d'identité avec celles figurant dans la base TES. Mais des membres de l'opposition, comme le député Serge Blisko, ont dénoncé « un fichage général de la population », dans le cadre duquel figureraient dans la base de données du ministère de l'Intérieur non plus les seuls criminels et délinquants mais également « la grande masse des Français honnêtes ».
« La France n'a créé qu'une seule fois un fichier général de la population, c'était en 1940 », a asséné Serge Blisko à Claude Guéant. L'opposition pointe également du doigt le risque d'élargissement du fichier TES « à des recherches en matière criminelle ». De fait, TES ne sera pas un simple fichier administratif puisqu'il pourra être consulté sur réquisition de la justice dans le cadre de recherches criminelles. Ce que le Sénat avait refusé lorsqu'il avait adopté la proposition de loi en première lecture, fin mai.
Compte tenu de l'importance des problématiques soulevées par la future carte d'identitié biométrique, Serge Blisko estime que celle-ci aurait dû faire l'objet, non pas d'une proposition, mais d'un projet de loi, ce qui aurait nécessité l'avis du Conseil d'État et une étude d'impact. Serge Blisko fustige ainsi « la volonté de faire voter un texte en catimini ...»

Des risques de dérives sont à envisager, potentiellement lourdes de conséquences.
Il est temps de
s’insurger contre la biométrie de masse.
Sinon, si vous vous en fichez, dormez, "honnêtes gens"...
______________________
-
Petit à petit Big Brother fait son nid
-La nouvelle carte d'identité britannique déjà piratée
-
«On crée un fichier d'identification judiciaire»
-Alex Türk, La vie privée en péril
___________________
Article publié dans Agoravox

Aucun commentaire: