Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 14 juillet 2014

Dieu est en RTT...

Ou aux abonnés absents...
                                          La situation au M.O. se complique, s'obscurcit dangereusement et ne cesse de rebondir tout en occultant un peu plus les enjeux, au point de créer une lassitude, même au sein des Israëliens critiques, essayant de ne pas céder à une peur instrumentalisée par l'extrême droite de leur pays.
    Les point de vue géopolitiques essayant de prendre de la hauteur et d'apporter des éléments d'informations pertinents et des rappels utiles pour résister à l'intoxication (la première victime d'une guerre, c'est la vérité), ne sont pas nombreux. Et pourtant l'histoire, ancienne et récente, est indispensable pour déméler l'écheveau, qui fait parfois désespérer de comprendre. Silence à Washington.
     Ce matin, la sénatrice centriste de l'Orne, qui ne peut être suspectée de complaisance à l'égard d'un quelconque extrémisme islamiste, présente un décryptage utile, même s'il doit être complété par d'autres. 
                                       "Gaza : une opération bien orchestrée… Une de plus… Si nous avons un peu la mémoire de l'histoire tragique de cette région du Proche-Orient, si prompte à s'enflammer, domaine de prédilection des occasions manquées, alors la guerre qui se déroule sous nos yeux prend un autre relief.
On se souvient d'Ariel Sharon sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem provoquant, à dessein, la deuxième intifada.
Plus récemment, nous avons pu assister à des offensives répétées de Netanyahu, une fois calino-thérapies, une fois menaçantes, pour tenter de s'opposer à la normalisation des relations avec l'Iran.
Les démarches pathétiques et sans succès de l’AIPAC (puissant lobby juif américain) allant bien entendu dans le même sens.
Rassurez-vous, loin de moi l'idée de remonter les péripéties de 66 ans de conflits…
Aujourd'hui nous sommes sans mots pour dénoncer l’assassinat odieux de 3 jeunes israéliens et la mort dans des conditions d’une barbarie inouïe de ce jeune palestinien brûlé vif.
L'escalade du conflit à Gaza et la disproportion coutumière des moyens employés doivent être à mon avis replacés dans un contexte plus général et un calendrier très à jour.
Dans quelques jours devrait être ratifié, à Vienne, l'accord sur le nucléaire iranien qui devrait voir le retour progressif de l’Iran dans le concert des nations.
Cette guerre n'arrive pas par hasard, pas plus que l'offensive massive concomitante du Sénat américain contre toute normalisation avec l'Iran.
A un moment ou à un autre les forces israéliennes trouveront dans Gaza en ruine ou dans le sud du pays une roquette d'origine iranienne…
Qui pourra dire qu'il s'agit d'une info ou d'une intox après le bel exemple des armes de destructions massives imaginaires en Irak…
Ce trophée permettra d’impliquer l’Iran et de lui faire porter la responsabilité des troubles dans la région, confondant au passage les effets et les causes…
Personne ne pourra me faire croire que dans cet Orient compliqué où chacun joue un poker menteur expérimenté, cette guerre à Gaza n’est pas liée aux négociations avec l’Iran qui doivent s'achever le 20 juillet. Netanyahu joue une cartouche de plus.
Le sang ne semble avoir pour lui aucune valeur dans sa stratégie de haine pathologique envers l'Iran.
Il sait que le retour de l'Iran et la normalisation de ses relations avec les USA porteraient un coup fatal à sa politique hégémonique.
Sans l’ennemi désigné, j’allais écrire, sans l'ennemi idéal qu’était l’Iran d'Ahmadinejad, que fera Netanyahu sinon s'attacher à la résolution du conflit avec la Palestine.
A cela il n'est pas prêt.
Israël qui possède la bombe atomique sans avoir adhéré au TNP, qui viole depuis des années toutes les résolutions de l'ONU, qui mène dans les territoires occupés des opérations de punition collective totalement illégales et disproportionnées et une politique de violation des droits de l’homme dénoncée par des organisations israéliennes et internationales, Israël par sa politique irresponsable menace les USA.
Ce faisant Israël fait le jeu de l'Arabie Saoudite… Ennemie jurée de l'Iran. Qui l'eut crû ?
Israël doit vivre en sécurité dans des frontières sûres et reconnues. Oui c'est un postulat de départ intangible.
Les palestiniens doivent avoir leur État.
La France semble s'être rangée du côté d'Israël, une fois de plus, comme je l’écrivais en novembre 201.
Je ne suis pas certaine que nous soyons, ce faisant, du bon côté de l’histoire.
J'ai peur que nos enfants et nos petits-enfants assistent encore longtemps à cette guerre fratricide en terre Sainte où le Dieu des 3 religions monothéistes est sensé demeurer.
Je crois que Dieu est en RTT ou que, comme beaucoup d'entre nous, il a renoncé à tenter de juguler la folie des hommes."
(Merci à Mediapart)
______________________________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________
_____________  14 juillet 1914: cérémonie ordinaire, banale...
                                               ...quinze jours après Sarajevo,  quinze jours avant l'ultimatum austro-hongrois, avant la course au désastre...
________________

Aucun commentaire: