Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 15 janvier 2015

Barbaries

Vous avez dit barbares?
                                         Les enfants islamofous du chaos
    Un mot qui peut servir de cache sexe.
 Qualifier de "barbare" le massacre de l'équipe de Charlie, on le peut, faute de termes plus appropriés, adaptés à l'horreur, à l'inqualifiable.
Mais quel terme employer pour ce qui se déroule depuis trop longtemps en Syrie, en Irak, au Nigéria?.. Notre arbre ne doit pas cacher la forêt, si proche.
   Ce mot passe-partout, produit de la sidération, peut éviter de poser certaines questions, difficiles mais nécessaires qui nous reviennent comme des boomerangs.
            Union sacrée contre la barbarie, a-t-on dit de la journée exceptionnelle de dimanche.
La guerre de 14 et ses mâles accents, c'est fini. Le conflit est d'une autre nature. Parlons plutôt de sursaut républicain, solidarité, oui. Mais cela ne suffira pas.
   Il faut analyser les causes proches et moins proches des désordres dont nous sommes à l'origine, sans lesquels une telle folie n'aurait pas déferlé jusqu' à nous. 
         De l'Afghanistan à l' Irak, jusqu'à Libye et la Syrie, nous avons créé ou contribué à créer, par naïveté ou intérêts à court terme (pétroliers entre autres), un terreau favorable au développement et à l'expansion de mouvements radicaux, bien présents mais plus ou moins contenus.
 La complicité avec des puissances moyen-âgeuses  a renforcé ces dérives. Le wahhabisme saoudien notamment a enfanté Ben Laden et ses sous-produits. Le désordre irakien institué a généré Daech. Le  double jeu de l'Arabie Saoudite a piégé même les USA.
    Il ne s'agit pas de déresponsabiliser les meurtriers, mais de comprendre de quoi ils héritent, sur quel terrain se sont développées ces pousses sauvages.
Il est nécessaire de remonter à la source. sortir de la morale pour la géopolitique.
    Rien n'excuse des massacres ou des meurtres de masse, mais il serait bon de comprendre... un peu. Même si c'est compliqué, trés compliqué...Cette horreur, au nom de la religion, ne vient pas ex nihilo.
   Il faut être faussement naïf comme Fillon pour faire semblant de découvrir qu' "un certain nombre de pays du Golfe financent le terrorisme"
        Il y a une fausse bonne conscience de l'Occident face au terrorisme, notamment face au problème syrien.
    Il faudrait des volumes pour parler des erreurs, des compromissions, des incitations, des appêtits pétroliers, du machiavélisme de l'Occident, d'abord historiquement des USA, flirtant avec les pétromonarchies, aidant les Talibans à s'armer dès l'invasion russe en Afghanistan, pulvérisant l'Irak (que Rumsfeld, Cheney et les Texans néo-conservateurs voulaient ramener à l' âge de pierre)... Le coup de pied dans la fourmilière pour créer un nouvel ordre s'est soldé par la pire des désordres, porte ouverte à toutes le tyrannies, démultipliées aujourd'hui. Tout ça essentiellement pour du pétrole.
 Et il eu la désastreuse  opération libyenne, qui a projeté la violence dans le Sahel, les erreurs syriennes, que F. Pichon décrit si bien dans un récent ouvrage.
  On a ouvert plein de boites de Pandore, par naïveté ou par intérêt. La démocratie aéroportée ne marche pas...
  On pourrait faire la genèse des choses, remonter, si on voulait, à la division du Moyen Orient, 
grosse déjà de conflits futurs, mais il faut en rester aux causes prochaines, et d'abord l'intervention américaine dans le conflit afghan et irakien,  mère de toutes les dérives.
  On a pu dire, pour faire bref et simple, que les frères Kouachi sont un pur produit de la politique étrangère de l'OTAN (Charlie Hebdo)
    Les assassins ne paraissent aussi forts  que parce que nous sommes faibles, et oublieux des principes dont nous sommes porteurs. Nous les avons laissé monter sur nos épaules...
       Ce n'est pas un porte-avion et les accents martiaux d'un nouveau Clémenceau qui résoudront le choc des barbaries...
                  Qu'est ce qui a tué Charlie ? Ou plutôt qu'est ce qui a amené le fait qu'on s'en prenne à Charlie de la sorte ? Qui en est ou quels en sont les facteurs responsables ? Si nous ne souhaitons plus que de tels événements se réitèrent, il va bien nous falloir en trouver les raisons.
L'Arabie Saoudite est le principal client de la France en terme de vente d'armes (1,9 milliards d'€ de contrats en 2013). La France vend des armes au Qatar. Deux centres avérés de financement et de formations de terroristes. Pour la France, 40% des prises de commandes en armement sont issues du Moyen-Orient. Et comme dirait Howard Zinn : "Il y a une réserve de terroristes potentiels parmi tous ces gens, partout sur la planète, qui ont souffert de la politique étrangère des États-Unis.", remplacer par "France" ! L'ingérence et la vente d'armes sont une combinaison qui nourrit le terrorisme. Pour aller plus loin, un article de Noam Chomsky, intitulé "Terrorisme, l'arme des puissants"
    .... la barbarie majeure étant l’intervention occidentale, et surtout le comportement des Etats-Unis dans cette région. C’est ce qui a provoqué une contre-barbarie, qui reste mineure par rapport à la barbarie principale, mais qui constitue néanmoins une barbarie. Ce qui vient de se passer est une nouvelle illustration de ce processus et fait partie intégrante de ce choc des barbaries. Il est important de le comprendre. Ce carnage meurtrier, tout à fait choquant et épouvantable, fait partie des carnages perpétrés pour des raisons liées à la religion, de l’assassinat islamophobe (en 2011) qui a fait 77 morts et 151 blessés en Norvège (par Anders Breivik), au carnage perpétré par Baruch Goldstein, l’extrémiste ultra-sioniste qui a tué plus de 29 personnes en février 1994 en Palestine (à Hébron, dans le Caveau des Patriarches).
....il faut mettre tous ces événements dans leur contexte et comprendre l’origine de ces actes épouvantables. Or cette origine réside avant tout dans les actions de l’Occident, c’est l’Occident et en particulier des Etats-Unis qui en portent la responsabilité, dans la mesure où ils ont nourri la source idéologique de tout ce processus, en soutenant le royaume saoudien avec son interprétation la plus fanatique, la plus réactionnaire de l’Islam. Les Etats-Unis ont en effet parrainé le royaume saoudien pratiquement depuis le début, ou disons depuis dix ans après sa création, lorsque le pétrole a été découvert dans ce pays. Ce pays a été l’allié le plus ancien des Etats-Unis dans cette partie du monde, un allié bien plus ancien qu’Israël et les autres Etats. Il a aussi été d’une certaine manière leur meilleur allié, dans la mesure où il a beaucoup de connexions et procure bien sûr beaucoup de gains économiques aux Etats-Unis…»
_____
Le djihadisme, dommage collatéral des guerres occidentales
________________

Aucun commentaire: