Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 21 avril 2015

USA: perspectives sur l'Europe

 Un plan pour l'Europe
                              Il y a ce que les USA font sans le dire.
Il y a ce qu'ils disent sans le faire vraiment.
Il y a ce qu'ils annoncent sans être sûrs d'y parvenir.
   Comme le Partenariat Transatlantique qui, malgré le lobbying intense, rencontre encore des résistances, en Allemagne-même.
Les USA ont encouragé la constitution de l'Europe, mais à condition qu'elle reste sous tutelle.
Donc ils se refusent, sans le dire, à une fédération.Diviser pour régner.
    La puissance militaire des USA domine les Océans, mais se sait vulnérable sur terre, après les cuisants échecs.au Moyen-Orient.
    Il est difficile d'y voir clair dans les discours officiels souvent lénifiants du pouvoir, mais dans les bureaux de la CIA et de ses officines parallèles, filtrent parfois des informations sur les intentions et projets en cours, comme au sein de la très influente et très discutée agence Stratfor.
    Son directeur, Georges Friedman,à l'impérialisme décomplexé, a fait récemment une déclaration qu'on peut considérer comme parfaitement cynique, mais révélatrice de tendances déjà en cours en ce qui concerne l'avenir proche de l'Europe.
    La revue géostratégique De defensa parle à ce sujet de vérité toute nue, sans fioriture ni rhétorique diplomatique. . C'est la première fois qu’un “officiel” de Washington décrit sans ambiguïté, et même avec un brin de provocation, le changement de gouvernement à Kiev comme un “coup”, et ce “coup” comme une intrigue totalement machinée par Washington. Même si l'Empire n'a été et n'est que partiellement maître du jeu et est aussi réactif qu'actif.
A vrai dire, on s'en doutait, mais l'annonce fait grand bruit.
     On peut estimer que cette franchise, à portée aussi intérieure, vise à faire pression sur les services qui sont à l'origine des grandes décisions. Friedman étant en fait en contact avec le Pentagone et les services secrets, par la publication ouverte de ses estimations, tente sinon d’exercer une pression, du moins d’attirer plus l'attention sur des approches alternatives à une stratégie globale et systématique avec un plan de suivi des défis essentiels.
      La CIA de l'ombre trace des pistes d'un futur remaniement de l'ordre européen aux dépends de la Russie. Déclaration ICI. 
          Isoler la russie de l'Europe, tel est l'objectif final, dont l'Ukraine ne représente qu'une étape.   
             Installer un cordon sanitaire autour de la Russie.Cela suppose la collaboration de l'Allemagne, ce qui fait problème, car l'Allemagne a des relations commerciales particulières avec la Russie, surtout depuis Schröder: importation du gaz, exportations importantes...
    Ces intentions et ces réorientations, comme dit le Contrarien, des objectifs font peser sur notre pays, la France, des risques considérables que vous pouvez voir par exemple dans l’affaire des navires Mistral devant être vendus à la Russie ou de façon plus générale des tensions avec la Russie qui n’est en aucun cas notre ennemi mais le rival des Américains.
Les conséquences de ces divergences sont également économiques avec la crise de l’euro, le système financier, boursier et monétaire avant tout dominé par l’Empire qui s’en sert comme d’une arme de soumission des peuples et des nations non pas pour votre bien… mais pour son propre profit.
C’est exactement cela qu’explique George Friedman. Il n’y a pas à lui en vouloir pour la simple raison qu’il agit en tant qu’américain pour favoriser les intérêts américains, et maintenir la domination américaine.
    Le but est de constituer un cordon sanitaire pour neutraliser la Russie, suivant une:ligne qui va de la Baltique à la Méditerrannée.
     On s'explique mieux le récent'envoi de troupes américaines dans certains pays baltes et en Ukraine.
_________________________________

Aucun commentaire: