Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 10 novembre 2016

Dissoudre le peuple

 Qui aurait mal voté
                                                                                       [Pour parodier Brecht]
     Bonne nouvelle : Hillary Clinton a perdu.
         Mauvaise nouvelle : Donald Trump a gagné.
            Bonne nouvelle: La mondialisation financiarisée a (peut-être) perdu 
                Mauvaise nouvelle: rien de bon à attendre de l'América first.
                    Bonne nouvelle;: il ne sera sans doute pas en mesure de réaliser le quart de ce qu'il a dit.
                         Mauvaise nouvelle: les sondeurs se sont trumpés.
..

Sale coup pour l'establishment!...dont Donald fait partie.
                  Une surprise? Pas vraiment...Pas pour tous..
     Face à l'ouragan, pas totalement imprévisible, que dire?
         Tout le monde peut se tromper, mais à ce point!..
                .Rendez-vous dans cinq ans. Ou peut-être avant...
      Il faut dire que le choix n'était pas simple pour une majorité de déclassés et d'apeurés et que le discours (l'hameçon) anti-élitiste, pas toujours cohérent, a bien fonctionné, que la démagogie s'est donnée libre-cours, que les institutions désuètes ont marché comme avant, excluant les outsiders,  réduisant; grâce aux dollars, la compétition à un duel propice à tous les débordements, toutes les outrances.
    On peut faire appel à toutes les raisons qu'on veut , il y a quelque chose qui échappe dans le contexte de l'événement, de la crise profonde qui traverse le pays.
      Des causes très complexes et enchevêtrées ont joué, que les historiens du futur percevront mieux
     Un problème qui vient de loin
 The Donald a beau passer pour un clown et faire parfois assaut de démagogie, il représente bien l’Amérique profonde. S’il a été élu, c’est par rejet de Wall Street et des élites que représente trop Hillary Clinton. La classe moyenne lui donne sa chance pour ne pas finir de sombrer dans la pauvreté et tomber plus bas encore (13 % des américains bénéficient de bons d’achat alimentaires)
Car sous les dérapages verbaux contre les Homos, les femmes ou les latinos perce un programme : redonner du travail aux américains et rendre à leur pays sa puissance économique moribonde. Les Etats-Unis sont submergés de produits made in China et ne produisent plus rien. Sur place même, les immigrants font une concurrence aux Américains et tirent les salaires vers le bas !...
    Un événement inattendu pour beaucoup, mais pas forcément un séisme. 
             Wait and see.... Le tombeur d' Hillary mettra forcément du bourbon de l'eau dans son vin, pragmatisme, réalisme politique, diplomatie et économie obligent.
     Des promesses attendues par un certains nombre d'Américains, mais d'autres inquiétantes 
                  L'empire empire et le colosse a des pieds d'argile.
   Non, le peuple n'a pas toujours raison
      Même si le résultat des urnes ne peut être contesté
 Le pays de Washington n'est pas un modèle de démocratie et l'éducation citoyenne y reste à faire ainsi qu'une information digne de ce nom.
                    __ L'anti-intellectualisme fait des ravages dans la vie américaine, au grand désespoir des plus éclairés. Et Trump le revendique au nom du "bon sens". Et cela est peut être le plus inquiétant.
_____________________

Aucun commentaire: