Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 14 février 2008

Des mésusages de l'histoire

De la prudence qu'il faut avoir dans l'évocation du passé...et son éventuelle instrumentalisation.

"L'Histoire justifie ce que l'on veut. Elle n'enseigne rigoureusement rien, car elle contient tout et donne des exemples de tout." (Paul Valéry)
---------------------------------------------------------
---------------NON à l’obligation de compassion pour les enfants ( Philippe Renève)------------------------------(Agoravox)-
-------------------------------------------------------------------------------
-
«Cela risque plutôt d'accabler les élèves»
«En liant artificiellement un enfant victime du nazisme à un élève de CM2, on risque de développer chez celui-ci un sentiment de culpabilité qui ne favorisera pas sa compréhension du monde historique.»
-Peut-on prendre une tragédie par la main ?
-S.Weil: «Mon sang s’est glacé. C’est inimaginable, insoutenable, dramatique et, surtout, injuste. On ne peut pas infliger ça à des petits de dix ans, on ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter.»
-Un marketing mémoriel:
".... Le passé est devenu un entrepôt de ressources politiques ou identitaires, où chacun puise à son gré ce qui peut servir ses intérêts immédiats. Il est inquiétant de voir qu’une fois de plus, le - mauvais - exemple est donné au plus haut niveau, que la «mémoire» et la défense de bons sentiments ne servent qu’à faire passer les ombres de la politique réelle. "(Rousso)
-Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire (site d'utilité publique!)
----------------------------------
-L’histoire par Nicolas Sarkozy : le rêve passéiste d’un futur national-libéral

>>>>>>>-USAGES ET MESUSAGES DE L'HISTOIRE| Mediapart<<<<

-Guy Môquet :mémoire manipulée?
-L'Industrie de l'Holocauste - Wikipédia----------->Holocauste<
-Annette Wieviorka: "J'ai été choquée puis révoltée"

Aucun commentaire: