Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

dimanche 17 février 2008

Dopage financier...

Nous n'irons pas tous au paradis...


DENIS ROBERT : la domination du monde
"...Dans le scandale qui électrise l'Allemagne en ce moment avec au moins 700 fraudeurs qui aurait caché plus de 4 milliards d'euros, je note, pour compléter l'information de Pascal, que LGT, la banque de Vaduz qui a abrité ces "voleurs de foule", a également un compte à Clearstream (voir doc joint). Je sais, ça devient routinier. N'oublions pas que Clearstream a déposé des dizaines de plaintes contre moi parce que j'ai osé écrire qu'elle était un "poumon de la finance parallèle". Clearstream n'est pas à l'initiative de la fraude. Ce sont évidemment les banques et leurs clients qui l'organisent. Mais Clearstream est l'outil qui sert à la dissimulation. En la contrôlant, on ralentira les fraudes. En fouillant ses archives, on retrouve des traces de virements vers les paradis fiscaux. Voilà comment lutter contre le capitalisme financier. Faites le savoir à Nicolas ou à Angela, ces petits télégraphistes de la haute finance qui poussent des cris de vierges effarouchées dès qu'un scandale éclate. Aujourd'hui soleil sur la plaine.">>( Fraude fiscale en Allemagne)>>{Staatsfeind Manager: Fälle wie Zumwinkel rütteln an unseren Grundregeln}
-Denis Robert - Wikipédia
-Denis Robert ClearStream journaliste investigation
-------------------------------------------------------------------------
Les paradis fiscaux, piliers du capitalisme
"Les paradis fiscaux ne facilitent pas seulement les magouilles financières, ils sont au centre des stratégies des firmes et des flux bancaires internationaux....les entreprises des pays industrialisés et des pays émergents se servent des paradis fiscaux pour y établir des filiales qui vont aller investir ailleurs: peu taxées par définition, ce sont elles qui enregistreront les profits, tandis que leurs propres filiales dans les pays de destination finale, plus taxées, en feront peu...D'après les données de la Cnuced, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, on peut dire que les paradis fiscaux représentaient, à la fin 2005, un tiers du stock des investissements directs à l'étranger des firmes multinationales, avec une tendance à la hausse depuis la seconde moitié des années 90....Les criminels font passer le produit de leurs forfaits dans les paradis fiscaux pour pouvoir l'investir ensuite discrètement dans la poursuite de leurs activités illégales, mais aussi pour préparer leur retraite et l'avenir de leurs enfants. Les centres off-shore sont ainsi les filtres magiques qui effacent des mémoires l'origine criminelle des fortunes pour permettre, en une génération ou deux, les alliances avec la bonne société..."
-Paradis fiscal, enfer social
-Pour en finir avec les paradis fiscaux (Objet application/pdf):
Face à cette situation inacceptable, que pouvons-nous faire ? D'abord, combattre une idée reçue, celle de
l'impuissance politique. Si les acteurs dominants de la politique ou de l’économie souhaitaient réellement lutter
contre les paradis fiscaux, ils le pourraient. La cinquantaine de paradis fiscaux que compte la planète s'est
développée grâce au soutien actif des pays occidentaux, États-Unis et Europe en tête. Leur existence est d’ailleurs
parfaitement légale au regard de la législation internationale. Il ne s’agit pas de territoires ''pirates'' se développant
à l’insu des États ''légaux'' : 95 % des paradis fiscaux sont d’anciens comptoirs ou colonies britanniques, français,
espagnols, néerlandais, américains, restés dépendants des puissances tutélaires. Par exemple, comme le déclarait
un procureur de New York en 1998 : « Les îles Caïman appartiennent à la Couronne britannique. Leur gouverneur
comme leur ministre de la Justice sont nommés par Londres. Le Royaume-Uni a donc le pouvoir de mettre un terme au
laisser-faire dans sa colonie, mais il n’en fait rien. »7 La situation est similaire entre Monaco et la France, le Delaware
et les États-Unis, etc.
- Le guide touristique des paradis fiscaux
-Paradis fiscaux, la filière européenne
-Paradis fiscaux et délinquance financière

Aucun commentaire: