Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 1 septembre 2008

Citizen Berlusconi







A côté du "Cavaliere" , le héros de O.Welles est un amateur , et Sarkozy a encore du chemin à faire...
Contrôlant une bonne partie des médias et des maisons d'édition , il est maître du parlement et s'est annexé la justice(immunité) , vidant de sa substance la démocratie italienne, s'ingéniant à nier la politique elle-même.
Dictature molle , libéralisme "fun" sur fond de médiacratie...________

-"
. « Un menteur professionnel qui ment à tous, toujours, et aussi à lui-même, au point de croire à ses propres mensonges », disait de lui l'ex-directeur du « Giornale », Indro Montanelli, après l'avoir connu comme éditeur pendant près de quinze ans. « Silvio n'est pas un menteur ; il raconte des histoires. Comme doit le faire un bon vendeur », nuançait son ami Bettino Craxi. Un génie du marketing politique « postmoderne », renchérit même Umberto Eco, persuadé que l'opposition et l'opinion internationale ont totalement sous-estimé son « prodigieux instinct de vendeur ».

-"
Silvio Berlusconi est le premier nabab des médias à diriger les destinées d'une démocratie occidentale. Avec une surface financière nette estimée à 13 milliards d'euros, le chef du gouvernement italien contrôle 90 % de la télévision nationale. Il ramasse, directement ou indirectement, les droits d'auteur d'un quart de tous les livres publiés en Italie, et a la mainmise sur deux journaux nationaux (l'un tenu par son frère, l'autre par sa femme). Il contrôle également les principaux réseaux de distribution de la plupart des magazines et des films circulant en Italie et gère une manne de près de 60 % des ventes publicitaires de toute la télévision. En Italie, où la plupart des gens sont informés par le biais de la télévision, le contrôle des ondes hertziennes représente un atout politique inestimable. Pas très étonnant, dans ce contexte, de voir Berlusconi occuper le fauteuil politique le plus important d'Italie…"________

-"
Berlusconi n’est pas un problème seulement italien ni européen, mais un problème mondial. Cela est d’autant plus vrai après le « débarquement » de Murdoch en Italie. Ce phénomène est exemplaire pour plusieurs raisons.
La première est qu’il risque de devenir un modèle général parce qu’il exprime de manière simple et directe un principe qui est au cœur du libéralisme et qu’il possède tous les instruments pour le diffuser de manière capillaire. Ce principe est le suivant : tout objet, toute action et toute pensée peut être achetée et vendue ; c’est donc une marchandise et elle a un prix. Le prix de la communication c’est le contrôle."______________

-"Selon l'hebdomadaire Carta (1), le gouvernement Berlusconi, allié aux forces post-fascistes italiennes , a changé de nature par rapport à celui que le Cavaliere présidait en 2001, et il serait sur le point de mener une «guerre éclair» contre la société italienne. Pour Pierluigi Sullo, directeur de l'hebdomadaire, ce gouvernement «n'incarne pas la farce féroce d'un néolibéralisme «fun», comme il voulait se présenter en 2001. Il est pire que cela, bien pire. Nous n'avons pas encore commencé à comprendre sa véritable nature» (Carta, n° 29)."_____

-"Il y a peut-être quelque chose de plus profond qu'on ne le pense entre le « Cavaliere » et la péninsule. « Silvio Berlusconi reste une bonne autobiographie de la nation : il y a encore une bonne part de l'Italie qui répugne à payer ses impôts et considère que la politique est quelque chose d'impropre », estime le politologue Gianfranco Pasquino, persuadé que l'attitude antipolitique est profondément enracinée dans l'histoire du pays . Comme le disait le chanteur génois Gian Piero Alloisio : « Je ne redoute pas tant Berlusconi en soi que Berlusconi en moi. »(PdG)

-YouTube - Citizen Berlusconi
-Citizen Berlusconi: un livre fondamental
-Un pacte entre Berlusconi et la mafia ?
-Acrimed : Berlusconi
---------------------------------------------------
-Liberté de la presse, censures de l'argent
-Concentration des médias
- Murdoch : Citizen Kane ?
-Trahison des médias ?
- Media control
---------------------------------------------------
-Berluscobonapartisme ?
___________________________________
"En Italie,l'opposition n'existe plus, mais il y a un phénomène bien pire: il n'y a plus d'opinion publique. La mainmise de Berlusconi sur la télévision a ravagé la façon de penser des Italiens(Nanni Moretti)
-

Aucun commentaire: