Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 5 septembre 2008

Diplomatie française : virage ?


-« On ne comprend rien au président, explique un analyste, si on ne mesure pas sa fascination pour les Etats-Unis. C’est elle qui dicte ses autres prises de position, notamment son engagement en faveur d’Israël. Il est convaincu que c’est parce que nous sommes alliés avec les Etats-Unis que nous pourrons peser sur la politique internationale. »____________________

- « Il devient très important de se débarrasser du Quai d’Orsay, expliqua le candidat Sarkozy. (...) J’ai un mépris pour tous ces types, ce sont des lâches. Quand on est lâche, on ne réfléchit pas . »___________________________


Enquête sur le virage de la diplomatie française:

"Le 13 juillet s’ouvre à Paris le sommet constitutif de l’Union pour la Méditerranée, un projet aux objectifs ambigus (lire « Foire d’empoigne autour de la Méditerranée »), mais que M. Nicolas Sarkozy présente comme un de ses grands objectifs de politique étrangère. Dans ce domaine plus que jamais réservé, le président a multiplié les initiatives, oubliant les déclarations sur la défense des droits humains qu’il avait martelées durant la campagne électorale et que la nomination de M. Bernard Kouchner au Quai d’Orsay devait concrétiser (lire « “Le Quai d’Orsay, c’est moi !” »). Au-delà des dysfonctionnements liés à l’exercice solitaire du pouvoir par le chef de l’Etat et à la marginalisation du ministère des affaires étrangères, se dégage une conception diplomatique « occidentalo-atlantiste » fondée sur l’alliance avec les Etats-Unis et sur la perception que les transformations du monde sont menaçantes pour l’Occident. Cette vision imprègne la gestion de tous les dossiers, de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) au conflit israélo-palestinien, du nucléaire iranien à la crise libanaise. Mais, parfois, la dure réalité et les intérêts économiques et stratégiques, en Afrique par exemple (lire « Signaux contradictoires sur le continent noir »), ramènent le président à une politique plus traditionnelle. ..."

- OTAN , suspends ton cours...!

Aucun commentaire: