Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 18 mars 2009

Israel: dangereuse dérive

L'avenir de Tel-Aviv se joue à Washington
Obama ligoté
?...

La politique pour le moins ambigüe de Obama ,en ce qui concerne le Moyen-Orient et notamment la question palestinienne et la politique israëlienne, débouche sur un renoncement de mauvaise augure face aux pressions d'un lobby puissant inconditionnellement attaché à défendre les intérêts israëliens au coeur des institutions américaines.
Les chances de paix au MO paraissent pour l'instant bien compromises...











"Il y a un lobby puissant déterminé à empêcher qu'un autre point de vue que le sien soit émis, encore moins pour prendre en compte la compréhension américaine des courants et évènements au Moyen Orient. Les tactiques du lobby d'Israël touche le fond du déshonneur et de l'indécence, et incluent la destruction d'une réputation, citation erronée sélective, déformation voulue du passé, fabrication de mensonges et un total mépris de la vérité. Le but de ce Lobby est de contrôler le processus politique via l'exercice d'un veto sur la nomination de personnes qui remettent en question la sagesse de ses points de vue, la substitution du politiquement correct à l'analyse, et l'exclusion de toutes les options de décision par les Américains et notre gouvernement exception faite de celles qui ont sa faveur.
" (C.Freeman)
______________________
Proche Orient, en route pour le chaos ? | AgoraVox

"Tout le laisse supposer. Trois évènements très récents, survenus en Palestine, Israël et Washington, laisseraient en effet supposer que la tension dans cette région du monde monte d’un seul coup de plusieurs crans.
Le plus surprenant et le plus menaçant de ces évènements est venu de Tel Aviv, dans la nuit de dimanche à lundi. Une porte parole du Likoud de Netanyahu annonçait la signature d’une coalition avec le parti d’extrême droite Israël Beiteinou. Rien de bien nouveau. Il fallait s’attendre à une telle alliance dès lors que le rapprochement avec le centre s’était avéré impossible. La menace vient du partage des pouvoirs dans cette coalition tel que l’a décrit la porte parole, Miri Rheiman, et tel qu’il a été diffusé lundi par les agences de presse internationales. « Aux termes de cet accord, Israël Beitenou va obtenir le ministère des Affaires étrangères, qui doit revenir au chef de ce parti Avigdor Lieberman, ainsi que les portefeuilles de la Sécurité intérieure, des Infrastructures, du Tourisme et de l’Intégration (des nouveaux immigrants), a ajouté la porte-parole. » révèle ainsi l’AFP. -Avigdor Lieberman, anti-arabe viscéral, se retrouve ainsi chef de la diplomatie israélienne et son parti, excusez du peu, obtient en outre trois autres portefeuilles-clés. Cette distribution « extrémisme de droite » laisse présager que les éventuels accords de paix avec les palestiniens du Hamas et du Fatah auront du plomb dans l’aile, et pour longtemps, que la Palestine en tant qu’Etat ne verra jamais le jour, et que la colonisation de la Cisjordanie se poursuivra à marche forcée. Ce n’est pas tout. Les quatre autres formations, qui devraient également entrer dans la future coalition et qui comptent au total 23 députés, sont toutes ultras nationalistes ou orthodoxes. « Selon la radio publique, M. Netanyahu espère signer d’autres accords de coalitions avec ces partis dans les prochains jours et présenter son gouvernement jeudi pour obtenir l’investiture du parlement » dixit l’AFP...
Charles Freeman, un diplomate chevronné, qui avait été choisi par l’administration Obama pour occuper le poste de « principal analyste des services de renseignements américains (National Intelligence Council), s’est désisté récemment, accusant le lobby israélien de diffamation à son égard et de vouloir « empêcher l’opinion ou le gouvernement américains d’examiner toute option politique opposée au Moyen Orient à la faction au pouvoir en Israël, permettant à celle-ci d’adopter et de maintenir des politiques qui, à terme, menacent les Etats Unis et Israël. »

-Le responsable du NIC de la nouvelle administration de Barack Obama, Charles Freeman, a dû démissionner suite à de fortes pressions du lobby pro-israélien:
"Un proche de l’AIPAC lance la charge contre FreemanLa campagne contre Freeman a été lancée par Steve Rosen, ancien lobbyiste-en-chef du puissant American Israël Public Affairs Commette (l’AIPAC, le riche lobby pro-israélien très proche de l’ambassade d’Israël) dans une série d’articles vicelards sur son blog « Obama Mideast Monitor ».Rosen n’est autre qu’un des dirigeants de l’AIPAC inculpés pour espionnage et dont le procès débute en mai prochain pour avoir subtilisé au Pentagone des renseignements classés « top secret » avec l’aide d’assistants néo-conservateurs de Donald Rumsfeld.Rosen a aussi avoué au Washington Post qu’il avait contacté bon nombre de journalistes pour dénoncer le choix de Freeman. Et bien que le porte-parole de l’AIPAC, Josh Block, prétende qu’il n’a rien fait pour s’opposer à la nomination de ce dernier, le Washington Post du 12 mars a rapporté que Block avait fourni des billes contre Freeman à des journalistes, « mais toujours en off, à savoir que ses dires ne pouvaient pas lui être attribués, selon trois journalistes qui ont parlé avec lui ». ..
Même le Speaker de la Chambre de Représentants, Nancy Pelosi, sous pression des riches donateurs juifs au parti démocrate, s’est opposée à la nomination de Freeman, en déclarant que les critiques du diplomate envers Israël « dépassent les bornes de l’acceptable » !..
Dans le prestigieux quotidien Baltimore Sun, réputé pour sa couverture des affaires étrangères, le chroniquer Ron Smith avait bien raison d’écrire qu’« il y avait beaucoup de supporters de Barack Obama qui ont cru que le message d’“espoir et de changement” du candidat comprenait aussi le remaniement de la politique étrangère de l’Amérique afin d’adopter une vision plus équilibrée du conflit entre Israël et les Palestiniens, une attitude éloignée du soutien inconditionnel et non critique de tout ce que fait le gouvernement israélien… Mais pour ceux qui croient que toutes les mesures prises par Israël ne vont pas dans l’intérêt des Etats-Unis, le retrait de Freeman, dû essentiellement à un véto du lobby pro-israélien, représente la continuation du statu quo et la fin de tout « espoir » de tout « changement »

-Etats-Unis ; Freeman renonce, les pro-israéliens du Congrès triomphent
-Charles Freeman dénonce le lobby israélien aux USA
-Affaire Freeman : le Lobby israélien vacille
-« En guerre avec le peuple palestinien »
__________________
Israël continue de bloquer le transfert de biens essentiels
-Israel annexing East Jerusalem (annexion de Jérusalem Est)
-Colonisation et démolition d’habitations palestiniennes : Les Etats-Unis font pression sur Israël
-Proche-Orient, le choix du chaos
-De la dérive de la société israélienne aux délires du CRIF
-Antisémitisme : l'intolérable chantage
-Gaza : des soldats israéliens racontent leurs crimes
-La Petite Republique:soutenir Tsahal -produits dérivés!
-M. Nétanyahou dit vouloir œuvrer pour la paix - Proche-Orient - Le Monde.fr: "...M. Nétanyahou s'est prononcé en faveur de la 'croissance naturelle' des colonies, et il a clairement précisé ce que serait, à ses yeux, un Etat palestinien : un Etat démilitarisé qui n'aurait pas le droit de signer des accords avec qui bon lui semble. Il n'aurait pas la possibilité de contrôler son espace aérien ni le spectre électromagnétique, ni de disposer de ses réserves d'eau. 'Je pense, avait-il déclaré au Washington Post, le 28 février, que les Palestiniens doivent avoir la possibilité de diriger leur vie, mais pas de menacer la nôtre.'
Benyamin Nétanyahou est partisan d'une plus grande autonomie dans des frontières non définies qui permettront à la colonisation de s'étendre. Dani Dayan, responsable de Yesha, l'organisme représentatif des colons, s'est récemment vanté d'être un proche du futur chef du gouvernement, et de pouvoir ainsi faire progresser de 10 % le nombre des colons en Cisjordanie, alors qu'il a augmenté de 5 % lors des trois années du mandat d'Ehoud Olmert (soit 45 000 personnes supplémentaires)."

________________
-Palestine: silences d'Obama
-USA: contre-lobby juif...
- Israël :à droite, toute..

Aucun commentaire: