Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 26 mai 2010

Gaza: jours ordinaires

Plus d'un an après...

Le bout du tunnel est encore loin

-Après« choc et effroi », une terre maudite, asphyxiée, comme le processus de paix



La vie malgré tout...

____-Une flottille de sept navires veut briser le blocus israélien de Gaza
________________

-Sous terre et sous les bombes, le quotidien des Gazaouis de Rafah
"Creuser, étayer, déblayer sans relâche : voilà le quotidien des ouvriers d'Abu Sleeman, propriétaire d'un tunnel à la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, régulièrement bombardée par les F-16 israéliens.
Depuis le début du blocus, des centaines de ces tunnels permettent à la population de subsister. Dans un passionnant documentaire diffusé sur LCP-AN, deux reporters racontent ce périple sous le sable.Le film s'appelle « Rue Abu Jamil », du nom de la dernière artère de la ville palestinienne de Rafah avant la frontière égyptienne. Il commence fin décembre 2008, quand Israël bombarde la bande de Gaza. Trois semaines plus tard, il ne reste plus rien des centaines de tunnels qui permettent aux Gazaouis de respirer pendant le blocus imposé par Israël depuis la victoire du Hamas.Alexis Monchovet et Stéphane Marchetti nous racontent le travail de fourmi d'Abu Sleeman et des autres, qui reconstruisent peu à peu le boyau avant de recommencer leur contrebande de marchandises, du sac de ciment au lama vivant.
Ces deux reporters français connaissent bien la ville frontalière, où ils ont vécu et qu'ils ont dépeinte dans « Rafah, chroniques d'une ville dans la bande de Gaza » (2006). Diffusé dans le monde entier, ce film leur a valu le prix Albert-Londres en 2008.Cette fois, ils s'enfoncent dans le tunnel et narrent cet étrange quotidien, entre le travail de forçat sous terre et les bombardements de F-16 la nuit, en surface. Le film, en arabe sous-titré, est dépourvu de voix off. Choix appréciable qui a pour effet de réduire la distance entre le téléspectateur et les protagonistes du documentaire.
__Au lendemain des bombardements, les Gazaouis évaluent les dégâts et commencent immédiatement à réparer les tunnels bombardés
.

Depuis juin 2008, Israël et le Hamas ont signé un cessez-le-feu. Les habitants de Rafah n'en voient pas vraiment la couleur. Après leur journée de travail, les ouvriers rentrent chez eux pour, parfois, devoir en sortir fissa en raison de l'arrivée des F-16.__Dans cet extrait, on suit Abu Sleeman qui cherche un refuge avec sa famille pendant des bombardements. « N'ayez pas peur ! », répète-t-il sans cesse à ses fillettes. Mais la caméra montre qu'il n'est lui-même pas très rassuré…

Loin de l'immédiateté parfois spectaculaire des reportages de JT, « Rue Abu Jamil » montre très pudiquement le quotidien de ces Gazaouis de Rafah. Sans parti pris, le film se contente de recueillir leur parole."

-Dialoguer avec le Hamas
Paroles de soldats israëliens:
"L’opération Plomb Durci prétendait arrêter les tirs de missiles du Hamas. Mais la question des missiles Qassam avait été résolue avant que l’opération ne commence. L’accord de cessez-le feu entre le Hamas et Israël depuis le 19 Juin 2008 avait amené une réduction drastique du nombre de missiles tirés depuis Gaza, qui était passé de quelques centaines par mois à environ une douzaine sur une période de cinq mois. C’est Israël qui n’a jamais appliqué son engagement de mettre fin au siège de Gaza, a violé le cessez-le feu en novembre 2008 en attaquant des cibles dans la bande de Gaza, a pour l’essentiel ignoré la proposition du Hamas pour renouveler la trêve et a finalement lancé l’opération Plomb Durci quelques semaines plus tard.

__
Le véritable objectif de cette opération était différent de celui annoncé par les autorités israéliennes. Le véritable objectif n’était pas d’arrêter les Qassams, mais de renverser le gouvernement du Hamas. En tant que telle, l’opération a échoué. Le Hamas à Gaza est plus fort que jamais.
__Un an après cette guerre brutale, il est nécessaire de changer de stratégie. Israël devrait commencer à entamer immédiatement des pourparlers avec le Hamas, à négocier non seulement un cessez-le feu, mais aussi sur les « questions fondamentales » qui doivent entrer dans un accord de fin de conflit. Il est clairement dans l’intérêt d’Israël d’entamer un dialogue ouvert avec le Hamas.__Tout d’abord, parce que le Hamas ayant été démocratiquement élu à Gaza et ayant gagné la confiance et le respect d’une partie importante du peuple palestinien, tous ceux qui espèrent résoudre ce conflit seront finalement obligés de négocier avec ce groupe.
__Deuxièmement, le Hamas s’est montré capable d’offrir la paix et la tranquillité aux citoyens vivant au sud d’Israël. Comme il l’a démontré précédemment, le Hamas a une forte emprise sur toutes les organisations agissant dans la bande de Gaza et peut faire appliquer une trêve.
__En troisième lieu, un échange de prisonniers est notre seule chance de libérer Gilad Shalit, le soldat enlevé. En retour, Israël libérera des centaines de prisonniers du Hamas, parmi les 8000 palestiniens détenus dans les prisons israéliennes. Un tel marché peut avoir une influence apaisante sur l’opinion publique tant en Israël qu’en Palestine et pourrait marquer une étape importante vers la réconciliation entre les deux peuples.
__Le Hamas est actuellement l’ennemi d’Israël, mais on fait la paix avec ses ennemis, pas avec ses amis. Le Hamas est également un mouvement puissant, pragmatique et bien organisé, qui peut-être un futur partenaire avec lequel Israël peut « conclure un marché ». Les réticences à reconnaître le Hamas comme étant la partie au pouvoir dans la bande de Gaza résultent en une stratégie qui a échoué et doit être remplacée. Une nation qui est à la recherche d’une paix véritable ne peut se permettre d’ignorer ses partenaires.
Arik Diamant et David Zonsheine sont les fondateurs de Courage to Refuse, un mouvement de soldats réservistes israéliens qui refusent de servir dans les territoires occupés. En Novembre 2009, ils ont lancé une initiative appelant Israël à ouvrir un dialogue avec le Hamas..."
_______-
D'autres Juifs déchirés______
___-En Israël des voix s'élèvent pour dénoncer la guerre contre le Hamas et Gaza ainsi que les calculs de politique intérieure des dirigeants israéliens.
______Israël: rompre l'engrenage
__Palestine: blocus
-Les tunnels de Gaza : au jour le jour
-Les tunnels de Gaza
_________________________
-GAZA: un an après

Aucun commentaire: