Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 14 août 2010

Une étape...

_______________Photo personnelle_Côte Dalmate, juin 2010_(cliquez pour agrandir)

_____Bonjour à tous, amis connus et inconnus, lecteurs assidus ou occasionnels !

Une frontière symbolique vient d'être franchie: 100000 visites depuis avril 98...Champagne!!
_Quand j'ai commencé, je ne m'attendais pas à une telle fréquentation. D'ailleurs, j'envisageais initialement de faire de ce blog une sorte de conservateur de certains papiers livrés à Agoravox (autrefois de meilleure qualité qu'aujourd'hui), d'en faire aussi un panier à favoris sur les sujets qui me tenaient à coeur.
Puis , je me suis pris au jeu et suis devenu un écumeur du web,un chasseur de liens (lol!), au fur et à mesure que, voulant approfondir certains points d'actualité, j'ai été souvent confronté à une information défaillante, redondante, partiale ou partielle.
En cherchant patiemment dans le meilleur du web et en confrontant les sources, j'ai trouvé de quoi affiner les instruments d'analyse, élargir la vision, réviser mes préjugés, conforter aussi parfois mes options fondamentales. Certains ont pu remarquer que je ne me situais pas précisément du côté des "vilains conservateurs" (lol!), bien que ne militant dans aucun parti( je cherche encore...).
Car l'o
bjectivité, si elle peut être améliorée par un combat constant et appuyée sur une scrupuleuse honnêteté, ne peut exister dans l'absolu. "Un fait est toujours le résultat d'un jugement", disait le journaliste J.Fauvet, du Monde. La vision réduite sur un événement n'empêche pas de prendre parti, comme le soulignait Camus... qui s'est aussi parfois trompé. Notre époque cahotique et "sur/sous-informée" (dit-on) ne facilite pas l'interprétation des faits et des mutations en cours, l'analyse de leurs conséquences possibles. "Dans le tumulte des événements du monde" (Baudelaire),un "fanal" est plus que jamais nécessaire...surtout quand la presse va mal.
__Au fur et à mesure, souvent insatisfait, j'ai essayé de modifier la présentation de mes papiers, pour sortir d'une tendance trop énumérative et parfois dispersée. Je tente depuis peu une formule plus ramassée, plus synthétique, plus explicite,moins formelle aussi,insérant le plus souvent les liens (mieux choisis) dans le coeur du texte.
La lassitude guette. J'ai eu maintes fois envie d'abandonner le chantier, constatant que je ne faisais rien de très original, conformément à ma prétention initiale de n'être qu'un "passeur". Mais l'intérêt, le plaisir reprenaient toujours le dessus.
Je ne sais combien de temps je vais tenir dans la durée...Peu importe.
Quand le plaisir et la motivation feront défaut, je retournerai cultiver mon jardin (que je n'ai jamais abandonné ) , pratiquer le vélo (un peu plus),voyager (je ne m'en lasse pas) et m'occuper de mes petits-enfants (encore davantage) . Nul n'est irremplaçable...surtout dans l'univers contrasté et parfois riche des blogs à vocation informative.
Je m'éloigne quelques jours.
Merci de m'avoir lu!
Bonne journée!

4 commentaires:

rony a dit…

Bonjour

espére pour vous que cet éloignement aidera à une réelle décompression dont chacun a besoin à un moment ou à un autre
à bientôt de vous relire
cordialement

Marcel Thiriet a dit…

Bonjour Rony,
Merci!
Bon repos à vous aussi
A vous lire
Cordialement

Julien a dit…

Je profite de ce billet pour vous remercier pour tout le travail de recherche que vous avez fait, ce qui me donne l'impression d'avoir de l'information pertinente servie sur un plateau d'argent depuis quelques mois que je suis votre blog sans en rater un seul billet. Depuis mon lecteur RSS, donc je crois que je ne compte même pas dans les 100000 visites... ;) Bravo !

Marcel Thiriet a dit…

Bonjour
Merci Julien!
Je ne suis pas sûr que mes billets soient toujours "sur un plateau d'argent"....
Prenez tout de même une distance critique citoyenne avec mes petites synthèses parfois bien imparfaites.
En tous cas, mes choix sont très éclectiques, mes parti-pris peut-être parfois discutables...mais j'assume.
Bonne soirée.
Bien cordialement.