Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 17 mai 2011

L'autre Japon


Le Japon, proche et lointain

__C'est un fait remarquable: toutes les personnes parlant du Japon, même celles qui y ont résidé un certain temps, évoquent la grande difficulté de se familiariser avec le pays, de comprendre l"esprit japonais". Le Japon échappe, dans sa culture profonde, complexe et ancestrale et son fonctionnement, à nos esprits occidentaux et rationnels. Pays assez énigmatique et paradoxal, quand on essaie de comprendre ses modes de vie et ses institutions. Difficile de déchiffrer ses codes.

Et pourtant, ce pays nous est si familier par ses produits de haute technologie, qui ont fait sa spécificité.
__Il nous est devenu plus proche affectivement par le drame qu'il vient de connaître.
Le Japon est touché au coeur, physiquement, culturellement et économiquement, comme il ne l'a jamais été dans son histoire récente.
Mais, si la situation à Fukushima ne vire pas au désastre, ce pays a suffisamment de ressources économiques, culturelles et psychologiques pour s'en sortir et rebondir, dit-on, même s'il a été ébranlé par la crise économique et a connu très longtemps des purges néolibérales, qui ont affaibli les populations les plus fragiles, les plus exposées. La pauvreté gagne du terrain. Le "compromis social" nippon est rompu.
_Fukushima, a été le révélateur d'une crise politique qui dure et qui nous déconcerte:

"...Karel van Wolferen "dans L'Enigme du pouvoir japonais (décrit) un système politico-social, «le système», très marqué par l'héritage du féodalisme clanique, dans lequel l'exercice réel du pouvoir est dispersé, au-delà même du fameux «triangle de fer» (politiciens conservateurs, bureaucrates, grands groupes industriels et bancaires). Où la classe politique, héréditaire, clientéliste, corrompue, est loin de jouer les premiers rôles. Où une grande presse conformiste n'est pas même l'ombre d'un (souvent idéalisé) «quatrième pouvoir». Où l'opacité entoure le cheminement du processus de décision que la démocratie parlementaire enregistre. Où l'apparence du consensus habille une ligne de commandement rigide, quasi militaire..."
__Et pourtant, tant que la population reste confiante dans "le triangle de fer", ce pays n'a pas fini de nous étonner.
_Mais, derrière une apparence de haute modernité et de cohésion sociale, la précarité, souvent masquée ou déniée, est devenue importante.
"
Le tsunami politique de l'été 2009, avec l'élimination des conservateurs du Parti libéral démocratique (PLD) d'un pouvoir qu'ils occupaient pratiquement sans interruption depuis un demi-siècle" a laissé des traces. Le parti démocrate de Naoto Kan n'a pour l'instant rien pu ou voulu modifier.
Un modèle reste à réinventer. Le pays est confronté à de nombreux défis, notamment démographique, pour éviter le déclin. Les grands choix économiques sont à repenser. Face à ses concurrents, surtout la Chine, le déclinisme gagne du terrain.

__Ce que d'aucuns ont appelé le tsunami de la précarité ronge de l'intérieur la société, développant la marginalisation, surtout des plus jeunes ou des plus âgés, le malaise social, la honte et la culpabilisation, souvent le suicide.
La prospérité japonaise repose sur le socle de cette nouvelle précarité, qui débouche parfois sur des formes nouvelles de militantisme, assez exceptionnelles là-bas.
Près d'un Japonais sur six vit sous le seuil de pauvreté
Les étudiants endettés vivent des situations difficiles
_____Le Japon est en crise profonde, qu'a accentuée le terrible séisme.
Quelles voies originales va emprunter le pays pour surmonter les traumatismes accumulés?
L'économie du Japon nous apparaît comme assez énigmatique.
Ce qui se passe à Fukushima fait planer une grande incertitude sur l'avenir du pays.
_________________________
Japon Information

Aucun commentaire: