Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 11 janvier 2013

2012: année faste pour les banques

Merci à Bakchich
 2012: un grand cru.

__Petit papa Noël a gâté nos amis banquiers
Une très bonne année vient de se terminer pour les plus grands.
Félicitations!
 ____________Dans un premier temps, "pas un seul membre de la grande famille du crime financier international – exception faite de Madoff - ne passera le réveillon en prison"…C'est déjà ça!
 "Du jamais vu depuis la Grande Dépression des années 30. Les organes de contrôle et de sanction de la criminalité financière jettent l’éponge les uns après les autres. De manière plus ou moins subtile, partout la puissance publique renonce à appliquer la loi dès lors qu’il s’agit des méfaits commis par ceux qui exercent les métiers supérieurs de l’argent. Mieux, les transactions destinées à éviter que des poursuites pénales soient engagées contre les auteurs de prétendus « crimes sans victime » poussent comme des champignons.
 Le phénomène, qui prend des proportions obscènes aux USA, s’observe également en Europe, à commencer par la Grande Bretagne où l’industrie financière a remplacé depuis longtemps l’industrie tout court. Les cols bleus ont été sacrifiés – mondialisation oblige – au profit des cols blancs ; lesquels, notamment au sommet de la pyramide de la profession bancaire, ont progressivement réécrit les règles du jeu.
 Devenus plus puissants que les Etats dont il ont financé les déficits en masquant la lâcheté politique de leurs élites, les banquiers ont exigé que ces derniers passent l’éponge et les absolvent de leur cupidité sans borne et de ses conséquences criminelles...."
_ Franklin Delano Roosevelt aurait-il eu la même mansuétude vis à vis du gouvernement des banques, dont le pouvoir a été à peine écorné? Roosevelt qui disait publiquement: "...Nous avons dû lutter contre les vieux ennemis de la paix – le monopole industriel et financier, la spéculation, la banque véreuse, l’antagonisme de classe, l’esprit de clan, le profiteur de guerre. Ils avaient commencé à considérer le gouvernement des États-Unis comme un simple appendice à leurs affaires privées. Nous savons maintenant qu’il est tout aussi dangereux d’être gouverné par l’argent organisé que par le crime organisé. Jamais dans toute notre histoire ces forces n’ont été aussi unies contre un candidat qu’elles ne le sont aujourd’hui. Elles sont unanimes dans leur haine pour moi – et leur haine me fait plaisir. Je peux dire que lors de mon premier mandat ces forces menées par l’égoïsme et la soif du pouvoir ont trouvé un adversaire à leur hauteur. J’aimerais pouvoir dire à l’issue de mon deuxième mandat qu’ils ont trouvé leur maître..."
__Les banques, ayant tant reçu des Etats, ne disent même pas merci, les ingrates!
 Elles continuent même à continuent à spéculer en douce, comme la plus importante de toutes, qui donne l'exemple, en toute légalité, Goldman Sachs. Elles ne risquent pas trop d'être inquiétées: on a tant besoin d'elles...Elles ne souhaitent qu'une chose: qu'on continue à les laisser faire.
Le Trading haute-fréquence continue à produire des profits juteux, sur le dos des investisseurs.
Le pillage financier peut continuer. Gageons que 2013 sera aussi bonne...
La remise en ordre de la finance n'est encore qu'un objectif lointain, toujours repoussé.
Michel Rocard, peut-être par étourderie, signalait il y a peu que « De 1801 à 1973 la Banque de France a financé l’État sans intérêt. Si c’était encore le cas notre dette serait 17% du PIB » 
__C'est le moment de relire Jean de Maillard.
______________
- Profits astronomiques pour les banques américaines en 2012 : symptôme d'un effondrement à venir ? 
- Les banques continuent à se goinfrer…
- L’Europe aussi soutient ses banksters 
- L'industrie de la finance est-elle devenue totalement incontrôlable ?
___________________________
-Paru dans Agoravox

Aucun commentaire: