Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

dimanche 17 mars 2013

Des insectes et des hommes

Des petites bêtes qui montent...
____________________________Petits ou grands, volants ou rampants, solitaires ou grouillants, les insectes n'ont généralement pas bonne presse.
Mais, la puce à l'oreille, on peut juger cet a priori infondé...

__Dans certaines cultures et certains types de populations, surtout urbaines, ils peuvent parfois engendrer de redoutables phobies.
On a tendance à voir en eux des gêneurs incommodes ou des êtres inutiles et souvent agressifs.
Pire, certains fantasmes (littéraires ou non), peuvent en faire l'incarnation de l'horreur et du rejet.
__Mais en y regardant de plus près, ils peuvent nous apparaître comme surprenants
L'objectif photographique ou le microscope peut en révéler la complexité et parfois la surréaliste beauté.
 Jusqu'à la fascination.
______Mis à part l'aspect esthétique, à quoi servent ces petites bêtes-là?
Dans son finalisme poético-naïf préscientifique, Bernardin de St Pierre reprenait à sa manière la vieille thèse de l'utilité providentielle des êtres naturels, qu'ils nous paraissent les plus nuisibles ou les plus inutiles.
Il n'est pas toujours aisé aujourd'hui de déterminer la fonctionnalité de ce monde complexe qui nous entoure (comme de celui qui nous habite), mais l'observation progresse ainsi que la connaissance de leurs activités souvent utiles pour la nature en général, les sols, l'homme lui-même.
On approfondit la connaissance de ceux qui parfois nous soignent.
Le rôle important des fourmis a été reconnu déjà par Darwin et il n'est plus utile d'évoquer l'importance des abeilles dans le phénomène si fondamental de pollinisation.
__La nourriture du futur pourrait bien être aussi constituée d'insectes, riches en protéines.
 Manger des insectes est déjà une caractéristique de nombreux peuples.
D'ennemis intimes, ils deviendraient nos plus sûrs alliés.

Aucun commentaire: