Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 28 mars 2013

Nouvelle ligne Maginot?

 Le grand marché transatlantique , cette vieille idée, est en route.
_________Dans deux ans, il entrera normalement en action.
__Il y a beaucoup à craindre économiquement et socialement de ce qui peut apparaître à première vue comme une avancée et qui est présenté comme tel par ses promoteurs des deux côtés de l'Atlantique.
Ce nouveau bloc d'échanges économiques a un précédent: l'Alena.
Si on en fait un premier bilan, au Canada comme au Mexique,  les critiques ne manquent pas, car les échanges ne se font pas entre partenaires égaux, mais assurent plutôt le contrôle économique de la puissance la plus forte.
"Contrairement à ce que prétend le courant néo-libéral qui défend encore, malgré tous les démentis passés et récents, la thèse selon laquelle les accords de libre-échange accroissent la richesse et, partant, l’autonomie normative des pouvoirs politiques, ces accords ont au contraire des effets déterminants sur les politiques économiques nationales puisque les autorités ont de plus en plus recours à la privatisation des actifs collectifs, à la dérèglementation, à la libéralisation des prix, ainsi qu’à la réforme des politiques sociales afin d’ajuster la dimension interne de leur gouvernance aux exigences souscrites au niveau externe. C’est ainsi que l’actuel mouvement vers la dérèglementation du secteur des télécommunications, des ressources naturelles, comme les mines, le gaz, l'électricité ou l’eau, facilite l'acquisition d’actifs nationaux ou la mainmise sur les ressources naturelles de la part des intérêts étrangers, une stratégie qui place les autorités politiques dans la position de revoir les conditions d’accueil du capital venu de l’extérieur qui, à son tour, exerce des pressions à la baisse sur l’«allègement réglementaire», pour reprendre le titre du rapport Lemaire, dans des domaines comme le travail ou l’environnement...", estime un observateur canadien.
___On dira que l'Europe représente une puissance d'une autre nature que les partenaires américains des USA et qu'elle saura instituer des formes nouvelles de partenariat équilibré.
Nicol Bricq semble consciente des risques et veut instituer des « lignes rouges » pour éviter des dérives prévisibles.
Mais elle est bien seule dans le silence ou l' acceptation des autres pays européens.
La ligne Maginot, purement verbale pour l'instant, tiendra-t-elle?
On peut en douter, au vu de l'américanophilie assez inconditionnelle des institutions bruxelloises.
______Le déclaration conjointe d’Obama, Barroso et Van Rompuy est assez révélatrice . "Dans cette déclaration, ils « se félicitent des recommandations du groupe de travail de haut niveau sur la manière d’augmenter [les] échanges et le partenariat d’investissements transatlantiques », affirment que « grâce à cette négociation, les Etats-Unis et l’Union Européenne auront non seulement l’occasion d’étendre le commerce et l’investissement (…) mais aussi de contribuer au développement de règles globales de nature à renforcer le système d’échange multilatéral » notamment en libéralisant et en abolissant les barrières douanières.On comprend donc pourquoi Obama parle d’un « commerce transatlantique libre et équitable [qui] soutient des millions d’emplois américains bien rémunérés ». Côté américain, la base des négociations dont il est question est la suivante : ils exigent la levée des restrictions européennes sur l’importation d’OGM, de volaille traitée avec du chlore et de bétail nourri aux hormones de croissance, la dérèglementation en matière de protection des données personnelles pour faire plaisir aux entreprises philanthropiques Google, Facebook et Amazon, l’assouplissement des normes environnementales et sanitaires. Autrement dit, l’extension de la jungle ultra-capitaliste aux deux côtés de l’Atlantique.
En Europe, Cameron et Merkel se réjouissent, estimant qu’un accord « serait une contribution significative pour plus de croissance et plus d’emploi des deux côtés de l’Atlantique ». _______
 _________Comme le dit à sa manière un internaute:
"... l’Europe va entreprendre de nouvelles tractations avec les Etats Unis pour baisser encore les droits de douanes. La GB et l’Allemagne y sont très favorables ainsi que d’autres pays, la France y est favorable moyennant quelques restrictions concernant surtout des produits alimentaires fortement trafiqués etc....Le problème fondamental est que depuis la fin de l’année, le président des US a décidé de suivre les conseils de ses conseillers (tous acquis au libéralisme à outrance) de relancer l’économie US par la planche à billets et donc de jouer sur une valeur du dollar faible. Cette décision US a été prise pour enrayer un chômage énorme aux US ou certaines régions sont carrément sinistrées. De son coté l’Europe continue dans la rigueur et l’assainissement de ses finances à la demande des grands « machins financiers » situés aux USA et dirigés de fait par eux.
Nous retrouvons là le continu perpétuel de la politique américaine : réclamer un assainissement « financier » et un contrôle de la dette des Etats, commencer à mettre en œuvre cette politique chez eux puis l’imposer aux autres, puis s’en dispenser ..... et de faire porter ses problémes par les autres en les exportant. Autant dire que les pressions des mondialistes sont énormes....mais tout cela ne résulte que du fait que le coté le « public » aux USA est l’affaire des grands conglomérats de banques privées puisque ce sont eux qui sont propriétaires de la FED par des filiales.....Tout ce que j’écris ci-dessus est parfaitement connu et même publié par de nombreux universitaires spécialistes de la finance (comme M Philippe Dessertine par exemple pour citer un universitaire français)
Et c’est un silence de plomb parmi nos élus (droite et gauche dite républicaine).
J’aurais espéré autre chose d’un gouvernement socialiste et cela m’attriste de constater qu’il faut vainement une différence avec la politique de son prédécesseur. Le résultat de la gestion de nos dirigeants acquis à cette forme de mondialisme ne pourra être que désastreux pour nous..." (bo_ dans Agoravox)

Aucun commentaire: