Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 3 mai 2014

Au fil du net

* Double tropisme allemand
     Angela regarde à l'Est (jusqu'à Shanghai), soufflant le chaud et le froid...
 
* Dernière et coûteuse distinction


* Réforme de la finance : l'Europe encore plus conservatrice que les USA ! -

* Handicap, l'exil belge
     La France, première responsable

* Alstom et la dictature des actionnaires 
    Gestion politique incohérente.
      "... Dans les deux cas, GE ou Siemens, il apparaît que quel que soit le repreneur, au stade actuel et compte tenu des solutions proposées, Alstom sera démantelée.  Or si l'Etat laissait partir les équipements énergétiques du groupe dans des mains étrangères, que ce soit GE ou Siemens, il se couperait d'une donne stratégique. La « transition énergétique » annoncée précédemment à grands coups de trompe par François Hollande, ne pourrait se concevoir. Les groupes responsables de ce programme considérable, EDF, GDF-Suez, Areva ne pourraient l'envisager sans des négociations avec un Alstom resté pleinement national. Si au contraire le capital technique d'Alstom passait dans des mains étrangères, ce serait toute la filière énergétique française, ayant exigé des années et des dizaines de milliards à mettre sur pied, qui se trouverait fragilisée..." (JP Basquiast)

* La barbarie à visage US 
    Méthodes opaques.

* Comment le voile est devenu musulman (F culture)

* Aux USA, mieux vaut être riche pour vivre longtemps 

* UK: le miracle des "contrats 0 heure"
      La précarité deviendrait-elle un régime normal?

* Pauvre Cosette!

* Comment trouver 50 milliards sans casser les protections sociales ni taxer les classes moyennes
              Des paroles aux actes... 
30 ans après...
    Il y a  600 milliards qui manquent, selon l'enquête minutieuse de Antoine Peillon, jamais contestée jusqu'ici. Les experts cités par « The Guardian » estiment que l’argent placé dans ces paradis fiscaux et qui échappe donc de cette façon au fisc est l’équivalent du Produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis et du Japon réunis !  En France, six fois le trou de la Sécu...
           L'Etat est en plein désordre pour lutter contre la fraude fiscale 
Depuis 2009, les gouvernements successifs assurent que la lutte contre la fraude fiscale est en tête de leurs préoccupations. Pas un sommet international, pas une réunion européenne ne se passe sans que les autorités françaises rappellent leur détermination à la combattre. La fraude fiscale représente une perte pour l’État de 50 à 80 milliards d’euros par an, a encore indiqué un rapport d’une commission sénatoriale le 9 octobre. La Commission européenne évaluait récemment le coût de la seule fraude à la TVA à 32 milliards d’euros par an en France.

* Tchernobyl reste une plaie ouverte

_______________
-Photos de la semaine 
- Revue de presse internationale 
____________________________________

Aucun commentaire: