Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 16 décembre 2015

Keep Calm!

 Céder à l'effroi?
                                  Surtout pas! 
            Ce serait entrer dans le jeu de ceux qui veulent en profiter pour nous paralyser et nous soumettre.
            "Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui en conséquence est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ?" demandait Voltaire dans son  Dictionnaire philosophique, en ce qui concerne le fanatisme, d'autant plus sournois qu'il se donne une couverture religieuse.
  La terreur (qui jette à terre, étymologiquement, ou qui fait trembler, selon le sanscrit)) laisse sans voix et sans moyens.
   Nous ne sommes pas là devant  un phénomène naturel cataclysmique.
              Face à la monstruosité, la mise en scène de la mort, que pouvons-nous faire?
   A cette infrahumanisation ou déshumanisation de l’ennemi correspond souvent une stratégie de glorification et de prosélytisme sans précédent de la part des agresseurs, dont le pouvoir de séduction et d’attraction serait évidemment nul en l’absence de tout terreau fertile. Abreuvés de propagande, via Internet notamment, les candidats au jihad, qui partent ou souhaitent partir pour la Syrie ou l’Irak, sont dans cette vision extrêmement simpliste d’un monde dichotomique composé pour l’essentiel de «mécréants» et de «combattants des mécréants». Cette catégorisation simple du réel ouvre à tous les excès.... 
    Même si la religion passe souvent au second plan dans cette folie meurtrière.
   Ne laissons pas nos émotions et notre raison être gouvernées, instrumentalisées par la fièvre sécuritaire, jusqu'à l'absurdité, une politique uniquement sécuritaire. et répressive.
  La peur peut être notre servitude.
Roosevelt nous met en garde dans son discours d'investiture:
  ...Permettez-moi d’affirmer ma ferme conviction que la seule chose dont nous devons avoir peur est la peur elle-même – l’indéfinissable, la déraisonnable, l’injustifiable terreur qui paralyse les efforts nécessaires pour convertir la déroute en marche en avant. Lors de chacune des noires heures de notre vie nationale, un franc et vigoureux commandement a rencontré cette compréhension et ce soutien du peuple même qui sont essentiels à la victoire. Et je suis convaincu que de nouveau vous lui donnerez votre soutien en ces jours critiques...
___________________________

Aucun commentaire: