Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 1 septembre 2008

Vu de Tel-Aviv


Quand l'obsession sécuritaire masque les inégalités et neutralise les critiques

Terre sainte ou "terres ceintes"?





Un quart de la population sous le seuil de pauvreté, de fortes inégalités entre Arabes, Séfarades et Ashkénazes: la cohésion du pays est menacée par la purge ultralibérale du Likoud.
_____________________________________

Israël: l'autre conflit:

"Ce qu'il y a de bien avec les questions sécuritaires, c'est que ça occupe pleinement les esprits. Qui aurait le mauvais goût de parler de lutte des classes alors que tout le monde sait que les problèmes en terre sainte sont beaucoup beaucoup plus graves... On est en guerre, ici. Pas de temps à perdre à discuter les régimes sociaux ou les droits des travailleurs. La cohésion nationale en Israël est une histoire de survie, comme on nous le rappelle souvent.Et puis les mythes ont la dent dure... Le pays a été fondé sur des bases socialistes avec les Kibboutz comme modèles. Tous humbles, tous égaux. Les premiers ministres vivaient chichement et l'argent des riches oncles d'Amérique étaient d'abord et avant tout utilisé pour le but commun: la fondation du pays.Aujourd'hui, comme on sait, le premier ministre est accusé de corruption et l'oncle Talansky finançait à son insu non pas le pays mais les voyages à l'étranger de ce dernier des derniers... Mais parce qu'il le faut bien, parce que c'est un acte patriotique en soi, on continue de tempérer...

Alors, oui, cela vaut le coup de faire planer le risque d'une attaque imminente, d'une guerre au coin de la rue, d'un danger qui nous guette. Qui va être assez mesquin pour rappeler à un gouvernement d'urgence permanente que les droits sociaux en terre sainte s'affaiblissent constamment? Que les écarts de richesse en Israël sont parmi les trois plus importants dans le monde occidental?Personne ne veut être le coupable désigné de la prochaine défaite contre l'ennemi commun, personne ne veut être celui par lequel la faille sera mise à nu..."

-Luttes sociales en Israël
-Ces Israéliens qui ont faim:
...les sociologues Barbara et Shlomo Swirsky ( Centre Adva ): « Les coups portés au système d’aide sociale sous prétexte de rigueur budgétaire reflètent un changement de l’échelle des valeurs. Les Israéliens aisés qui peuplent les coulisses du pouvoir s’inspirent du "darwinisme social" : les forts sont des gens dignes, parce qu’ils sont forts ; celui qui s’affaiblit, quels qu’en soient les motifs, ne va plus tenir sur ses jambes, et il n’y a donc aucune raison d’investir sur lui. Bref, les faibles sont inutiles. » C’est pourquoi, « durant ces années de soi-disant pauvreté de l’Etat, nos gouvernements ont dépensé beaucoup d’argent pour dispenser les capitalistes de payer des impôts, pour financer des dépenses militaires excessives ainsi que les colonies et pour assurer d’énormes salaires aux hauts fonctionnaires ». Lors d’une visite au marché Ha-Carmel, à Tel-Aviv, Mme Knafo a déclaré : « S’il y a de l’argent pour les mitnahlim (les colons juifs dans les territoires palestiniens occupés), il n’y a aucune raison qu’il n’y en ait pas pour les allocations sociales. »
-Israël et le nouveau paradigme de la mondialisation
- Israel faces corruption 'epidemic'
---------------------------------------------------

- Une juive américaine témoigne

Palestine : simple " problème démographique" ?

-Israël-Palestine : changement d'opinion ?

-Israëliens et palestiniens

-Noam Chomsky : une vérité qui dérange ? | AgoraVox

Laïcs/religieux en Israël: un livre pour comprendre l'autre conflit

Aucun commentaire: