Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 23 octobre 2008

Que fera la Chine ?


Transition probable de l'économie chinoise vers son marché intérieur? Plutôt une bonne nouvelle...Tant pis pour la dette américaine! Mais la récession sera sévère et obligera les USA à faire d'autres choix économiques.

Quand la Chine vacille… les Etats-Unis trinquent:

."Ça y est : la Chine s'effondre ! Les manchettes du Monde et du Figaro du mardi 21 octobre sont formelles : l'Empire du Milieu a vu sa croissance passer sous la barre des 10% lors des trois premiers trimestres de 2008 ! En cause, l'affaiblissement des marchés occidentaux qui priverait la machine industrielle chinoise de débouchés. Une mauvaise nouvelle pour les Etats-Unis dont une partie substantielle de la dette est détenue par des organismes publics ou privés chinois, dont les garanties sont désormais fragilisées"_________

"« Pour commencer, il est important de ne pas exagérer : en passant de 11% à 9%, la Chine passe d'une croissance excessive à une croissance très élevée. Jusqu'à maintenant, la marché américain était le principal tracteur de la croissance chinoise. Les bénéfices que la Chine tirait de ce marché, elle les utilisait pour acheter des produits issus de la dette américaine, publique ou privée. Etant donné la situation, il serait assez logique que les opérateurs chinois fassent un arbitrage différent entre les titres américains et les autres.


Le centre ville de Schenzen. Crédit : FlickR CC / Carbon49
(Le centre ville de Schenzen)
Depuis cet été, les autorités chinoises ont pris des décisions qui laissaient entendre que le pays se tourne vers son marché intérieur pour anticiper la fermeture des marchés européens et américains. Ils ont augmenté les salaires, revu les conditions de réinvestissement dans le pays... autant de mesures qui ont pour but de donner du revenu aux Chinois pour acheter chinois. S'ils continuent dans cette voie, leur croissance se maintiendra, mais à un niveau plus faible qu'aujourd'hui et dégagera moins d'excédent.
Or, cela pose un énorme problème aux Etats-Unis car ils sont très dépendants des excédents chinois pour financer leur dette, d'autant plus qu'ils ont un très faible taux d'épargne. Les Américains épargnent pour 15% de leur PIB là où les Chinois épargnent pour 38% du leur. Autrement dit, les premiers vivent très au dessus de leurs moyens et les seconds très en dessous. Si la Chine se referme sur son marché intérieur et arrête d'injecter ses excédents dans l'économie américaine, les ménages américains vont devoir épargner plus, rogner sur la consommation et donc pénaliser l'économie américaine !
Le marché américain sera moins stratégique comparé aux marchés émergents des BRIC (Brésil, Inde et Chine) et les Etats-Unis ne pourront pas éviter 4 à 5 ans de récession. Les autorités américaines le savent déjà car la seule chose qui permettra de redynamiser l'économie américaine, ce sera un grand plan comme celui pour lequel s'est prononcé lundi Ben Bernanke, le patron de la Fed. Mais un tel plan coûtera de l'argent à l'Etat qui sera obligé de s'endetter, de vendre des actions du Trésor et donc de laisser plonger le dollar, faisant remonter l'euro par la même occasion. Ce sera la « nasty recession » qu'a prédit Paul Krugman.
Je ne crois pas à l'hypothèse d'un effondrement chinois : les déséquilibres régionaux sont tellement évidents qu'ils ont probablement été anticipés. Qui plus est, la Chine dispose de nombreuses marges de manoeuvre : la grande souplesse de sa monnaie qui n'est que partiellement convertible, une banque centrale quasi publique... Si la Chine se tourne bel et bien vers son marché intérieur, sa croissance sera beaucoup moins déstabilisante pour l'économie mondiale».
Jacques Sapir
-
QUEL VA ETRE LE ROLE DE LA CHINE DANS LA CRISE SYSTEMIQUE ?
-Washington à Pékin : « Rien ne va plus, continuons »
---------------------------------------------------------------------------------------

-
Craindre la Chine ?
- Mondialisation à crédit
- Economie chinoise : fragilités
-Chine et Etats-Unis : condamnés à vivre en paix ?

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Un peu présomptueux d'oser objecter. La Chine irait à mon sens elle aussi vers des difficultés que l'orientation vers son propre marché ne pourrait empêcher.
La bulle financière qui a favorisé son développement a généré une classe moyenne qui même embryonnaire est excessive par rapport à son seul développement.
Le maintien des avantages et niveau de vie de cette couche n'est pas possible avec une seule orientation vers son centre.
Une redistribution répartition est à l'ordre du jour...La caste politique y est-elle prête? Rien n'est moins sûr puisqu'elle est de ces privilégiés . Des luttes de factions sont à l'ordre du jour au sein de la bureaucratie chinoise

Marcel Thiriet a dit…

Tes pronostics ne sont pas à exclure, je voulais juste insister sur les conséquences sur l'économie US.
Les problèmes internes vont sans doute s'exacerber et des redistributions de pouvoir se produiront nécessairement. De quelle manière? Je ne suis pas devin..
Cordialement

Anonyme a dit…

les élections US arrivent à grand pas, nous sourons bientôt à quoi nous en tenir concernant l'empire du milieu...!