Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 3 janvier 2009

GAZA: guerre des mots . Maux de guerre


"Quand les Palestiniens seront finlandais..." (C.Enderlin)
(nouvelle version de "quand les poules auront des dents...")

"...La prise de pouvoir du Hamas est présentée comme une preuve de l’arriération et du caractère belliqueux des Palestiniens, alors qu’elle résulte de l’exaspération d’une population qui a vu l’occupant poursuivre inexorablement sa politique de terreur et de spoliation. « On nettoie, et ensuite, peut-être qu’on verra enfin émerger un partenaire palestinien raisonnable », disent en substance les autorités israéliennes aujourd’hui - comme si elles ne s’étaient pas acharnées auparavant à discréditer, à diaboliser, à éradiquer les partenaires raisonnables qu’elles avaient en face d’elles, assiégeant le quartier général de Yasser Arafat tandis que les infrastructures du Hamas et du Djihad islamique restaient debout. Selon toute vraisemblance, c’est plutôt les Palestiniens qu’il s’agit de « nettoyer ». « Sharon fera la paix... quand les Palestiniens seront finlandais », prédisait à juste titre Charles Enderlin (Libération, 20 octobre 2004). C’est tout aussi vrai d’Ehud Olmert. Et cela risque malheureusement d’être encore plus vrai de celui ou celle qui lui succédera en février..." (Mona Chollet)
>Des « barbares » bombardés à Gaza : "Construire l'ennemi"

Comprendre ce qu’est le Hamas:
"..Pour Sieghart, ni Israël ni l’occident ne comprennent ce qu’est véritablement le Hamas, et comment il a pu rassembler 42% des électeurs. C’est l’échec du Fatah à obtenir un Etat Palestinien qui a fait le succès de cette organisation. Son intransigeance, juge-t-il, nait d’une volonté de ne pas se laisser piéger comme le fut le mouvement d’Arafat, qui n’a pas su faire respecter les promesses faites à Oslo en échange de la reconnaissance d’Israël. Sieghart conclut pourtant sur une note optimiste. Il est toujours possible de dénouer une crise, rappelle-t-il, à condition d’accepter de s’asseoir sans préalable autour d’une table..."
---------------------------------
"...Et si le Hamas n’en sortait pas gagnant? Le péril serait plus grand encore, diagnostique le Jerusalem Post, car le vide politique créé serait comblé par un mouvement plus radical encore. Une chose est sûre, y écrit Khaled Abu Toameh , «la majorité des Palestiniens de la bande de Gazase se révolteront contre tout dirigeant palestinien établi avec le soutien d’Israël. (…) Aujourd’hui, Abbas et Moubarak [le président égyptien], semblent être les plus grands perdants de l’offensive de l’armée israélienne. Les deux sont ouvertement accusés d’avoir donné le feu vert à Israël pour lancer l’opération».
...Khalil Shikaki, un universitaire du Centre d'études politiques palestiniennes, affirme que «les Israéliens tentent de tourner Gaza vers l'Egypte», ce qui signifierait une volonté de démanteler ce qui reste de la Palestine. Si la manoeuvre réussissait, elle délivrerait Israël du cauchemar de Gaza, une bande de terre qu'elle ne peut ni occuper de façon durable, ni ne veut laisser aux mains du Hamas », rapporte Le Télégramme de Brest. Se débarasser des «mauvais Palestiniens» de Gaza, pour ne garder que les «bons» de Cisjordanie? Revenir à la situation qui existait avant la création de l'Etat d'Israël, lorsque l'Egypte administrait ce territoire? De fait, ce scénario a été évoqué, début 2008, par le journal Yediot Aharonot, qui prêtait ce dessein... au Hamas. " (Mediapart)
------------------------------------
-Le PAM et Oxfam s'alarment de la crise humanitaire à Gaza
-Désinformation, secret et mensonges. La préparation de l’attaque de Gaza racontée par Haaretz
- Internet, l'autre zonede guerre d'Israël
-Victimes de la dernière expérimentation d’Israël
-Appel de Gush Shalom à un cessez-le-feu immédiat
-La guerre de Gaza vue par le sociologue Ahmed Boubeker
- Les vraies raisons de la guerre ne sont pas celles données par Israël
-Gaza et Israël: le droit légitime à la défense et quelques faits importants
Témoignages d'israëliens:
-http://contreinfo.info/article...
-http://contreinfo.info/article...

--------------------------------
- Gaza : l'embrasement
- Olmert : regrets tardifs
-Israël : crises
-Vu de Tel-Aviv
- Israël : entre mythe et histoire
- Israëliens et palestiniens
>>Brève histoire d'Israël, de la Palestine et du conflit<<
>>Une introduction au conflit israélo palestinien
------------------------------------------------------

"L’armée israélienne a attaqué Gaza cette nuit avec des moyens militaires énormes. Le premier bilan fait état de 150 morts, civils pour la plupart. Ce massacre était annoncé, envisagé et commenté ces derniers jours dans la presse israélienne, après la fin de la trêve respectée par le Hamas et rompue sans arrêt par l’armée israélienne. Ce crime a été rendu possible par l’impunité totale accordée à Israël depuis bientôt 9 ans et le soutien actif dont il bénéficie au sein de l’Union Européenne. Il est le résultat direct du « rehaussement de la coopération avec l’UE » imposée par la présidence française contre le vote de report du Parlement Européen.
Depuis maintenant des années, la bande de Gaza subit, avec le soutien complice de l’Union Européenne un siège criminel qui viole délibérément toutes les lois internationales: un million et demi de civils sont prisonniers de l’armée israélienne et privés de tout: de nourriture, de carburant, d’électricité, de médicaments, de matériel scolaire … Moins d’un dixième des camions nécessaires au ravitaillement normal de la population parviennent à passer. L’aéroport et le port ont été détruits avant même d’avoir jamais pu fonctionner. Il est interdit de pêcher. Seuls quelques bateaux affrétés par des militants ont pu forcer le blocus. La population subit une « punition » collective impitoyable pour avoir « mal » voté. La communauté internationale laisse faire, voire encourage ce siège. L’occupant a expulsé Robert Falk, le rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme de l’ONU.
Il n’y a aucun statu quo possible, aucune perpétuation envisageable de ce siège impitoyable et criminel. Tout peuple assiégé a le droit de résister à l’oppression.
Aucune symétrie ne peut être établie avec les quelques missiles qui sont tombées sur des villes israéliennes. Il n’y aura pas de sécurité pour les Israéliens sans sécurité pour la population de Gaza. Les politiques européenne et américaine depuis Annapolis, en évitant d’affronter la réalité de l’occupation, aboutissent à l’impasse attendue dont encore une fois le peuple palestinien paie tout le prix.
L’Union Juive Française pour la Paix dénonce le crime qui se déroule contre la population de Gaza. Elle appelle à manifester partout contre cette nouvelle agression. L’UJFP exige une réaction immédiate du gouvernement français, de la Communauté Européenne et de l’ONU pour faire cesser l’agression et pour mettre un terme au blocus de Gaza. "
Communiqué du Bureau National De l’Union Juive Française pour la Paix



Aucun commentaire: