Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 16 janvier 2009

Gaza : tournant fatal ?      


Une intervention qui suscite la réaction indignée de beaucoup de Juifs de par le monde

"Le Hamas
avait fait savoir qu’il voulait une résolution diplomatique au conflit selon les frontières de 1967. Cela signifiait que le Hamas rejoignait le consensus international, qu’il s’alignait à la grande majorité de la communauté internationale à la recherche d’une solution diplomatique. Les israéliens se retrouvaient alors confrontés à ce qu’ils appellent une offensive de paix palestinienne. Et c’est dans le but de contrer cette offensive de paix qu’ils ont entrepris de détruire le Hamas.." (N.Finkelstein)

-Guerre à Gaza, le contexte | AgoraVox
- Rupture de la trêve à Gaza : une chronologie
- La prison de Gaza, par Ilan Pappe
-Aujourd’hui Gaza, demain Massada ?
-Gaza | AgoraVox


La deuxième mort du judaïsme, par Eric Hazan:

« Le tournant n’est pas seulement celui de l’horreur et du massacre de masse des Palestiniens. Il y a deux points qui font des événements actuels ce qui est advenu de plus grave pour les juifs depuis Auschwitz. Le premier, c’est le cynisme, la manière ouverte de traiter les Palestiniens comme des sous-hommes, les tracts lâchés par des avions annonçant que les bombardements vont être encore plus meurtriers, alors que la population de Gaza ne peut pas s’enfuir, que toutes les issues sont fermées, qu’il n’y a plus qu’à attendre la mort dans le noir (...). L’autre nouveauté, c’est le silence de la majorité des juifs. »
-Gaza : un médecin urgentiste français raconte l’horreur
--Voici de quelle manière Israël s’y est pris pour amener Gaza au bord de la catastrophe humanitaire
-------------------------
-Norman Finkelstein : Israël ne veut pas d’une paix dans les frontières de 1967:

Pour l’universitaire Norman Finkelstein, critique résolu des politiques de l’Etat d’Israël, le principal obstacle à la paix c’est le refus israélien d’un accord sur la base des frontières de 1967. La Ligue Arabe, l’Autorité Palestinienne, et désormais le Hamas lui même sont « en faveur d’une solution à deux états selon les frontières de juin 1967. Le seul et unique obstacle est Israël, soutenu par les États-Unis. Voilà le problème, » juge-t-il.

"Certaines archives, que vous pouvez consulter sur le site internet du Ministère des Affaires Étrangères israélien, ne souffrent pas de contestation. On peut notamment lire qu’Israël a rompu la trêve en Novembre, en entrant dans la bande de Gaza pour tuer 6 ou 7 militants palestiniens. C’est à ce moment là ―et je cite maintenant le site officiel israélien― que le Hamas a riposté ou, en riposte à l’attaque israélienne, en tirant des roquettes.

Maintenant, à savoir pourquoi Israël a attaqué ces derniers jours, encore une fois, les données sont assez explicites. Selon le journal israélien Ha’aretz, le ministre de la Défense Barak avait planifié cette offensive avant même le début de la trêve. En fait, selon l’édition de Ha’aretz d’hier (7 janvier 2009), la planification de l’invasion a débuté en mars. Et la raison en est, je pense, double. Premièrement : il s’agit pour Israël d’augmenter, ce que son gouvernement appelle, sa force de dissuasion, qui pour le dire plus platement, consiste en la capacité d’Israël à soumettre la région par la terreur. Après leur défaite de juin 2006 au Liban, il leur semblait important de transmettre le message que la force de frappe d’Israël était encore capable de terroriser ceux qui oseraient le défier.Et la seconde raison de l’attaque tient au fait que le Hamas avait fait savoir qu’il voulait une résolution diplomatique au conflit selon les frontières de 1967. Cela signifiait que le Hamas rejoignait le consensus international, qu’il s’alignait à la grande majorité de la communauté internationale à la recherche d’une solution diplomatique. Les israéliens se retrouvaient alors confrontés à ceux qu’ils appellent une offensive de paix palestinienne. Et c’est dans le but de contrer cette offensive de paix qu’ils ont entrepris de détruire le Hamas. Comme il était documenté dans le numéro d’avril 2008 de Vanity Fair par l’écrivain David Rose ―qui s’appuyait lui-même sur des documents officiels américains― ceux sont les États-Unis, en collaboration avec l’Autorité Palestinienne et Israël, qui ont tenté un putsch contre le Hamas, putsch que celui-ci a anticipé. Cela non plus, ce n’est plus discutable, cette vérité n’est plus controversée.La question maintenant n’est pas de savoir si le Hamas veut diriger mais s’il le peut sous l’embargo que maintient Israël et empêche toute activité économique palestinienne. Le blocus imposé à Gaza n’a rien à voir avec le Hamas. Des américains ont été envoyés sur place, notamment James Wolfensohn, pour essayer de mettre fin à l’embargo après que les troupes israéliennes aient été redéployées dans Gaza.Le problème majeur a toujours été qu’Israël ne veut pas que Gaza se développe, et qu’Israël ne veut pas résoudre ce conflit par la voie diplomatique. Autant à Damas qu’à Gaza, les leaders palestiniens ont déclaré à plusieurs reprises leur volonté de résoudre ce conflit en se basant sur les frontières de juin 1967. Les archives sont assez claires...."

- Les diplomates israéliens s’inquiètent pour l’image de leur pays:
"Les images en provenance de Gaza, peu diffusées en Israël, pourraient avoir un impact dévastateur et durable sur l’image du pays à l’étranger, avertissent les diplomates, qui relatent qu’ils doivent répondre devant la presse à des accusations de « crimes de guerre ». Tzipi Livni a tenté d’allumer un contre feu en adressant aux dirigeants étrangers une déclaration les appelant à mettre fin à la vague d’antisémitisme provoquée par les évènements de Gaza. Le ministère veut également éviter que la conférence « Durban 2 » de l’ONU qui se tiendra en avril à Genève ne se transforme en tribunal international contre Israël. Mais ses chances de succès sont faibles, estime-t-il.

- Israël face à la conscience des peuples, par Uri Avnery:
« Cette guerre est également un crime contre nous-mêmes, un crime contre l’État d’Israël ».

-Gaza : une stratégie plus ambitieuse ? | AgoraVox:
"...L’opération aurait été planifiée depuis au moins 6 mois, et probablement depuis 18 mois, selon le journaliste israélien J. Cook. L’attaque aurait été escomptée après avoir poussé les palestiniens à bout, par cumul de restrictions successives : ”Mr Barak began expanding the blockade to include shortages of electricity and fuel. It was widely assumed that this was designed to pressure the civilian population of Gaza to rebel against Hamas”...
----------------------------------------
-Gaza divise l’Amérique (et les Juifs US)
-Gaza : des figures juives britanniques exhortent Israël à un cessez-le-feu
-Neuf organisations israéliennes appellent à intervenir d’urgence à Gaza
-----------------------------
- Médias en guerre (1) : Sous couvert de neutralité - Acrimed
-Gaza : les JT pris au piège de la neutralité
-GAZA : LA PROPAGANDE JOUE UN ROLE MAJEUR !
---------------------------------
- Palestine: vérité des cartes
-ISRAEL: opinion captive ?
-GAZA : revue de presse
-GAZA: guerre des mots . Maux de guerre

Aucun commentaire: