Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 14 janvier 2009

Vers l'Union atlantique ?


" le Parlement européen soutient résolument le processus de renforcement de l’intégration économique transatlantique, lancé lors du sommet de 2007 par l’adoption du « cadre pour progresser dans l’intégration économique transatlantique entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique » et par la création du CET, chargé de superviser et d’accélérer les efforts exposés dans ledit cadre"

Un nouvel ordre mondial en gestation?

Vers une "économie transatlantique unique"? Abandon de souveraineté en perspective?
Vers la création d’un « marché transatlantique libre d’entraves » à l’horizon 2015 ...
_______________________
" L’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes, soit elle recourt à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit à la délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle au nom de la technique exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement une politique au sens le plus large du mot nationale et internationale. " Pierre Mendès France"
__________________________________________

La création de l’Union atlantique se précise | AgoraVox:

"...Dans un discours du 21 juin 2005, M. Günter Verheugen, homme politique allemand membre du SPD (parti social-démocrate), mais surtout vice-président de la Commission européenne en charge des entreprises et de l’industrie, auprès de représentants de l’industrie américaine, à Washington, déclara que "les économies européennes et américaines continuent de se développer ensemble, au lieu de s’éloigner l’une de l’autre. Et nous contribuerons à l’amélioration des conditions-cadre. Les économies européennes et américaines fonctionnent déjà en grande partie comme une économie transatlantique unique" (5). En effet, nous avons dépassé le simple accord sur la libéralisation du trafic aérien transatlantique entré en vigueur en 2008. Le 30 avril 2007, on apprenait la création d’un Conseil économique transatlantique. "Le Conseil économique transatlantique mis en place lors du sommet de Washington, sera chargé de piloter un vaste chantier visant à harmoniser les réglementations et les normes, de l’industrie automobile ou pharmaceutique par exemple, de la propriété intellectuelle ou des marchés publics, pour favoriser les investissements et les échanges entre les Etats-Unis et l’Union européenne. Cette nouvelle institution, dont le co-président européen sera le vice-président de la Commission, Günter Verheugen, dirigera le travail pendant la période entre les sommets annuels, en vue d’une meilleure intégration économique entre les deux rives de l’Atlantique" (6). Ce Conseil s’est réuni pour la première fois le 9 novembre 2008 à Washington (7). Dans la résolution du Parlement européen du 8 mai 2008 sur le Conseil économique transatlantique -PA_TA(2008)0192-, il est écrit au paragraphe 2 : " le Parlement européen soutient résolument le processus de renforcement de l’intégration économique transatlantique, lancé lors du sommet de 2007 par l’adoption du « cadre pour progresser dans l’intégration économique transatlantique entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique » et par la création du CET, chargé de superviser et d’accélérer les efforts exposés dans ledit cadre". Je ne peux que vous invitez à lire la déclaration croustillante de l’un des éléphanteaux du PS, M. Benoît Hamon, du 7 mai 2008 en sachant que ce dernier est le vice-président de la Délégation du Parlement européen pour les relations avec les Etats-Unis. En avril 2006, la commission du commerce international du Parlement européen a proposé la mise en place d’un « marché transatlantique libre d’entraves » à l’horizon 2015 (8). Le jeudi 1er juin 2006, le Parlement européen a adopté deux rapports, préconisant la conclusion d’un accord de partenariat entre l’UE et les Etats-Unis et la création d’un « marché transatlantique libre d’entraves » à l’horizon 2015 (9). Le Parlement européen souhaite en fait aller beaucoup plus loin....
Dans le document (9), il est écrit que "sur le chapitre institutionnel, ils - les députés - proposent que soit conclu pour 2007 un accord de partenariat transatlantique, et réaffirment « qu’il est nécessaire de renforcer la dimension parlementaire de ce partenariat en transformant le Dialogue transatlantique des législateurs (DTL) en une Assemblée transatlantique »". De plus toujours dans le même document, il est précisé que"le rapport d’initiative d’Elmar Brok (Allemand, membre du PPE-DE - Partie Populaire Européen -, DE) souligne le « rôle important de l’OTAN, l’un des principaux garants de la stabilité transatlantique et de la sécurité »".
Pour beaucoup de Citoyen(ne)s, l’OTAN est simplement une alliance dont la seule vocation est la sécurité. Pas tout à fait. L’article 2 du Traité de l’Atlantique Nord stipule que les parties "s’efforceront d’éliminer toute opposition dans leurs politiques économiques internationales et encourageront la collaboration économique entre chacune d’entre elles ou entre toutes". L’OTAN le cheval de Troie des hommes d’affaires américains…Sur le site du Parlement européen, les Amis du Traité de Lisbonne rappellent qu’en ce qui concerne la clause de « défense mutuelle » au sein de l’Union européenne, "il est remarquable que cette clause soit l’une des rares qui non seulement s’écarte du texte initial de la Constitution, mais aille aussi plus loin que celle-ci". Mais, "en pratique, l’OTAN demeure (pour les 21 États membres de l’Union européenne qui en sont membres), à la fois « le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en oeuvre » (Article 42 §7 du TUE) : son intervention serait prioritaire si la sécurité d’un de ses États membres était mise en cause". Et dire que le chef de l’Etat français, M. Sarkozy, a fait ratifier par voie parlementaire le Traité de Lisbonne et qu’il souhaite réintégrer la France dans l’OTAN. Oh secours de Gaulle ! Il est vrai que Charles de Gaulle et Nicolas Sarkozy n’ont pas les mêmes valeurs. Les valeurs de M. Sarkozy sont très américaines...
Cette redéfinition des droits de l’Homme universels, quelle est-elle ? L’introduction des notions de droits des minorités et des groupes ethniques, conception allemande de la nation qui est totalement différente de la conception française issue de la Révolution. Un texte comme la Charte européenne des langues régionales et minoritaires est une véritable régression comme le soulignait l’ancien ministre et membre du Conseil d’Etat, M. Anicet Le Pors (11). Un historien français, M. Pierre Hillard, a fait un travail de recherche fondamental sur l’arrière-plan politique de cette Charte : "La Grande Europe ou le grand basculement ? ". (12) L’Union atlantique ou le grand basculement…
En 2009, nous allons voter pour les élections européennes. De nouveau, pour reprendre une expression de Pierre Mendès France, les "mystiques européens" seront à l’œuvre. Le grand cirque avec ses clowns et ses prestidigitateurs va recommencer. M. Bayrou -qui est parfaitement au courant des événements- nous parlera encore d’une Europe européenne. Le PS avec Mme Royal ou un(e) autre nous ressortira l’éternel couplet sur l’Europe sociale, démocratique, nous protégeant des délocalisations comme lors du dernier débat présidentiel (voir vidéo, à 1min22s). M. Cohn-Bendit vociféra contre l’Etat-nation, la République et fera comme d’habitude l’amalgame avec le nationalisme. Les amis de M. Sarkozy vont nous préparer quant à eux notre entrée dans le « nouveau monde ». Cette gouvernance mondiale si chère à M. Attali qui, déjà en 1999 dans un document consultable sur un site du gouvernement (« Europe 2020 : pour une Union plurielle ») , envisageait que :"« L’Union atlantique » serait la constitution d’un ensemble euro-américain par la mise en commun des compétences de l’U.E. et de celles de l’OTAN. Ce scénario, le plus probable pour l’auteur, semble réunir le plus grand consensus malgré son caractère invraisemblable pour certains ". Une bonne crise financière et économique provoquée par les puissants de ce monde pourrait enlever son caractère invraisemblable pour certains…"

-Balladur, missionnaire de l'«Union occidentale»

Qu`est-ce que l`Union nord-américaine?
----------------------------------------------------
- Diplomatie française : virage ?
-OTAN , suspends ton cours...!
-Alliance Atlantique : nouvelles missions ?

Aucun commentaire: