Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 5 mars 2011

CAC40: tout va bien...

On pavoise au CAC40

On ne s'y attendait pas forcément, surtout si tôt. Mais c'est affirmé, claironné. Les profits en hausse de 85 % pour les groupes du CAC 40:
"Les grands groupes français ont quasiment effacé le creux de la crise économique. En 2010, les sociétés composant l'indice CAC 40, ont réalisé globalement un chiffre d'affaires de 1 262 milliards d'euros, en augmentation de 6,92 % par rapport à l'année précédente. Une performance proche du point haut de 1 293 milliards d'euros atteint en 2008, selon les données compilées par le cabinet d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) en exclusivité pour Le Monde, en partenariat avec France Info. Même constat en ce qui concerne les bénéfices : le résultat cumulé des quarante sociétés de l'indice atteint 82,5 milliards d'euros, soit 85 % de plus que l'année passée. Il reste en deçà du record enregistré en 2007 (101,4 milliards d'euros), mais s'en rapproche. Les investisseurs peuvent se réjouir : leurs dividendes, qui étaient déjà restés à des niveaux élevés en 2009, vont augmenter, mais moins rapidement que les profits. Cette nouvelle période de croissance se poursuivra-t-elle en 2011 ? Oui, prévoyaient les analystes..."

Tout semble donc aller pour le mieux, pour l'instant, dans le monde des très grandes sociétés.
" ...+ 6800 % pour la Société générale, + 120 % pour Suez, + 113 % pour PPR, + 70 % pour Veolia, + 45 % pour France Telecom et + 38 % pour BNP Paribas. Cette envolée des profits donne une idée des marges de manœuvre considérables qui existent pour augmenter les salaires. Et a contrario elle indique que le partage de la richesse créée va continuer à se dégrader au détriment du travail..."
-Surprofits du CAC 40: mais pourquoi la gauche est presque muette?

_Des salaires, créateurs de valeur, parlons-en : il y a urgence pour les plus bas ...
"...Le quart des salariés, soit 6,25 millions de personnes, gagnent moins de 750 euros nets par mois. Ils subissent de manière cumulée la faiblesse du SMIC et le fléau du temps partiel contraint. Le gouvernement laisse cette situation s'aggraver en refusant tout coup de pouce au SMIC et en subventionnant le temps partiel avec des dispositifs comme le RSA._Une fois de plus, au 1er janvier, le gouvernement a décidé de n'appliquer aucun coup de pouce au SMIC. Ce dernier n'a progressé que de 1,6 % au 1er janvier 2011, c'est à dire l'augmentation automatique liée à l'inflation. Aucune amélioration donc pour les plus de 3 millions de salariés payés au SMIC, dont une bonne partie des 1,5 millions de salariés à temps partiels contraints. La très grande majorité sont des femmes salariées de la grande distribution ou d'entreprises de nettoyage. Pour elles, le cumul d'un SMIC horaire faible et de durées du travail restreintes conduit directement à la pauvreté, qui frappe désormais 40 % des salariés à temps partiel contraint. Bien qu'à temps partiel, ces salariés se voient souvent imposer les contraintes d'un temps plein, notamment dans la grande distribution qui abuse des horaires fractionnés..."
La paupérisation des Français fait son chemin...
__Qui peut vivre avec 750 euros par mois?_"Lorsque tu as un loyer de 45O Euros, l' EDF 30 Euros, le téléphone environ 5O Euros, les assurances 6O euros ? un crédit de 89 Euros encore à rembourser pendant deux ans, que vous reste t-il pour la nourriture, pas grand chose . Alors question loisirs, rien du tout. Pas moyen d'avoir des aides quelconques lorsqu'on est seule." (Une assistante maternelle 50 ans)
___________________
Pour faire baisser un peu plus les salaires, des tas de solutions sont possibles, dont celle-ci, assez "ludique", le jobdumping: que le plus bas salaire gagne !...
________________
-Travailleurs pauvres en France
-L'Europe sociale n'aura pas lieu
-Dévalorisation du travail
-Travailler autant pour gagner ...pas plus
-France:inégalités croissantes
-Précarité à l'américaine

Aucun commentaire: