Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 23 septembre 2014

Cinq euros par jour

 Oui, c'est possible...
                              Si la pauvreté est une notion historique, évolutive, relative, aux contours parfois difficiles à cerner, elle pèse néanmoins de tout son poids dans notre pays pourtant riche...
Certes, on peut  ignorer les pauvres surtout quand on ne les voit qu'à la télévision.
       La vraie misère existe bien. L'indigence ne se montre guère. Elle semble être aux marges, mais elle est bien visible dans certains milieux et pour ceux qui sont aux avant-postes, les organismes d'aide sociale, qui ne peuvent que parer au plus pressé.
     5, 60 euros par jour, c'est ce qui reste chaque jour pour vivre, après avoir payé loyer et autres charges, à des milliers de personnes aidées par le Secours populaire, qui juge dans une étude rendue publique jeudi que "la pauvreté s'étend et s'enracine". "Malheureusement, la pauvreté et l'exclusion continuent de gagner du terrain...
   Fait nouveau: on peut travailler et être pauvre.   On fait tout de même mieux que l'Allemagne où les travailleurs pauvres gagnent  à peu près 1 euro 30 de l'heure, grâce aux mesures Schröder-Hartz.
          La  précarité devient un mode de vie pour un nombre croissant de personnes.
Une partie de la France décroche pendant que certains, comme Gattaz, émarge à un smig par jour 
  Pendant que la richesse explose que les patrons du CAC se gavent
       Les 500 plus fortunés de France se sont enrichis de 25 % en un an
Le problème, ce sont les inégalités galopantes, qui ont un prix!
 Les écarts se creusent toujours plus
     On en parle doctement entre experts
La rente et la spéculation favorisent les inégalités. 
   _________       Avec la crise, les écarts se sont creusés en France.
Les
inégalités sont croissantes. Les chiffres de l'Insee sont "bien en dessous" de la réalité
Les patrimoines, eux, se sont envolés (les revenus du patrimoine progressent actuellement à un rythme de 11% l'an)
. Il devient dur, dur, de participer!...
D'ailleurs, taxer les riches serait
" idiot et nul ! " .Pauvres exilés fiscaux!
On peut dire que les pauvres financent les plus riches. Miracle de l'économie néo-libérale!...

______On remarquera que la gauche est particulièrement muette ou timide sur le sujet.
Même un modéré comme Pierre Rosanvallon remarque qu'elle manque d'une «utopie sociale»
, que l'idée d'égalité est en train de devenir une coquille vide.

       Donc pour les plus riches, ça va. Pas de souci, comme on dit...
Pas de souci, vraiment?
   Pour combien de temps? 
                                            "Le fossé persistant entre les revenus des citoyens les plus riches et ceux des plus pauvres est considéré comme le risque susceptible de provoquer les dégâts les plus graves dans le monde au cours de la prochaine décennie", indique le Forum (Davos) dans son rapport annuel sur les risques mondiaux présenté à Londres.
_____________________

Aucun commentaire: