Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 18 décembre 2015

Point d'histoire

Noël 1914: trêve passagère

                                                       A Neuville-Saint-Vaast et ailleurs
Dans l'enlisement qui commençait, dans cette guerre d'un nouveau type,
   Des soldats, déclarés ennemis, se rapprochèrent. De manière improbable. Il y eut d'autres occasions, plus rares, dispersées.
       Dans son cahier d'écolier, car beaucoup de soldats écrivaient et lisaient, pour vaincre angoisse et parfois ennui, le caporal Luis Barthas notait:
         « Peut-être un jour sur ce coin de l’Artois on élèvera un monument pour commémorer cet élan de fraternité entre des hommes qui avaient l’horreur de la guerre et qu’on obligeait à s’entre-tuer malgré leur volonté. »
        Ce fut fait. Un monument rappelle ces événements d'exception, longtemps demeurés tabous.
    La commémoration se poursuit.
        La guerre allait s'enliser définitivement, s'éterniser...
                  Personne alors ne se doutait que dans cette course au désastre,   il n'y aurait pas de vrai vainqueur et que se préparait le pire.

_____________________

Aucun commentaire: