Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 23 juin 2016

Points du jour

__ Il fallait s'y attendre:
                              Après Orlando, le Congrès américain rejette toute restriction sur les armes  
                 Il faut défendre les intérêts de la NRA, qui finance aussi les élus.
                             Le pire sera toujours possible....

__ Italie : les raisons de la défaite de Matteo Renzi
                 Municipales : le populisme à la conquête du pouvoir,
                                Du boulot à Rome pour Virginia.

 __ La qatarisation de la France continue:
                 La maison de couture Balmain vendue au Qatar

 __ Inattendu:  Et si la solution était la dette perpétuelle à taux zéro..?
 Après les débats sur le revenu universel...

__ Les migrants, une chance pour l’économie allemande ?

__  Alerte sur les dangers du travail de nuit pour la santé

__ La solitude néolibérale 
                 « L’économie est le moyen. L’objectif est de changer les âmes », avoua un jour Margaret Thatcher, qui disait aussi: La société n'existe pas (Il n'y a que des individus et la marché
    D’un certain point de vue, Thatcher a raison : les rapports sociaux définis par le néolibéralisme façonnent l’âme humaine, induisent la naissance d’une nouvelle économie psychique dont tous les spécialistes s’accordent à dire qu’elle se distingue par un sentiment inédit de solitude.
    D’après l’OMS, la dépression serait la quatrième cause mondiale de handicap, et la deuxième dans les pays industrialisés aujourd’hui soumis aux gouvernementalités néolibérales. En 2020, elle pourrait devenir, à l’échelle planétaire, la première cause de maladie chez la femme et la deuxième chez l’homme. Un constat partagé pour les psychiatres et les psychologues cliniciens, notamment ceux qui exercent dans des établissements publics et qui accueillent chaque jour, au plus près de la vie, des gens en souffrance morale grave, des gens proches de s’en aller.
____________________

Aucun commentaire: