Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 6 mars 2019

Andréa se rebiffe

Jusqu'où ira-t-elle ou pourra-t-elle aller?
                                                       Non, elle ne sera pas une nouvelle Rosa Luxembourg, mais sa détermination est grande:
    Andrea Nahles veut faire sortir son pays, l'Allemagne, du sommeil dogmatique dans lequel il s'est installé depuis trop longtemps, faire bouger les lignes, redonner au SPD son caractère actif et critique, après tant d'années de compromis et de compromissions, dans lesquelles il avait perdu son âme et son ancienne combativité sur le terrain social. Sortir la gauche de l'ornière. Pourra-t-elle recoller les morceaux?
      Les alliances l'avaient tué et, surtout depuis Schröder, qui s'était sans scrupules engagé dans la voie de l'ordre néo-ordolibéral et avait clairement apporté sa caution aux lois Hartz, désastreuses pour une partie toujours plus grande d'Allemands, voués à la précarité et à la pauvreté.
       Enfin, peut-être une nouvelle vie pour une opposition qui n'en était plus une depuis bien longtemps, au sein, de coalitions concoctées par madame Merkel, restée trop longtemps au pouvoir, mais au service de droites conservatrices et affairistes.
     A l'heure d'une crise politique profonde, Mutti glisse vers une fin programmée et annoncée. Les affaires ont prospéré, mais le social a régressé.
       Depuis deux ans, les repères se diluent et l' "angélisme" se terminent.dans un climat où des extrêmes demandent de nouvelles réponses à la crise de son leadership de fait et de l'Europe toute entière.
    Le pays  est actuellement plongé dans des abîmes de perplexité et de doute.
        Mais où est passé la gauche?
                 Pour ce qu'il en reste...
   Andréa pourrait bien contribuer à la réveiller, suite au retrait de Martin Schulz et aux défis qui s'annoncent.
      Par ses propositions qui dépassent largement le cadre électoral.
  Une révolutionnaire? Non, mais une possible rénovatrice, décidée à remettre en question le "modèle allemand" si contesté, maintenant de l'intérieur.
    Pourra-t-elle remettre en question la politique néolibérale du SPD?
       C'est toute la question.
   Mais nulle doute qu'elle est appelée à jouer un rôle majeur dans une Allemagne qui bouge et qui doit muter, dans son intérêt...et dans le nôtre.
___________________________

Aucun commentaire: