Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

samedi 11 novembre 2017

Rien

Aujourd'hui, il ne se passe rien.
                              En ce 11/11/1917
                                                     Juste quelques escarmouches, ici ou là. La routine, quoi.
         On guette l'ennemi la nuit, dans le froid qui vient.
            L'enlisement s'éternise.
La révolte dans le marbre.
      L'épuisement et la démoralisation gagnent de plus en plus.
          La révolte, il n'en est plus question. Craonne, c'est fini. Le pire a été vécu à Verdun.
     C'est juste un répit avant d'autres offensives, toujours décisives pour les généraux de l'arrière, concentrés autour de leurs cartes multicolores, se lissant les moustaches pensivement.
    On les aura!...Il faut bien refouler les doutes et les désespoirs, non patriotiques.
       La fin, qui peut la prédire, après tant d'années d'espoirs reportés, de promesses non tenues?
             Encore un an à tenir...Mais il ne le savent pas. Le brouillard n'est pas que dans les plaines d'Ypres ou de la Somme.
 Une année charnière, pourtant, avec la terrible offensive du Chemin des Dames, après une année d'affrontement total.
    Une petite lueur dans la nuit: l'entrée en guerre de l'oncle Sam, l'arrivée des Canadiens, qui ont fait des merveilles à Vimy, et les autres: Australiens, Néo-Zélandais, Portugais, et aussi des Indiens et même des Chinois (il faut des bras pour enterrer les morts)...Et le Tigre sort ses griffes.
     Mais les rumeurs concernant un retrait russe, qui va se concrétiser à Brest-Litovsk, en inquiètent plus d'un dans les états-majors.
   La quasi-surplace dans la boue vient se confirmer encore, comme on le voit ici. A Messines, des taupes s'activent en vain. A l'est, la montagne mangeait les hommes, là où mourut un de mes oncles dés 1915.
      Tout ça pour ça...Quelle connerie, la guerre! Si on ne le dit pas à haute voix, si la censure interdit de l'écrire aux proches, on le pense de plus en plus fort.
     Quand reverra-t-on les épouses? Quand reprendra-t-on les moissons abandonnées il y a trois ans?...Une éternité dantesque.
_____________________

Aucun commentaire: