samedi 2 novembre 2019

Chasse aux sorcières?

Rhétorique trumpienne
                           En cette période d'Hallowen, la chasse aux sorcières est entamée.
      Donald est furieux. Il fulmine. On l'accuse de tous les maux, même des pires!
                      On lui reproche même des mensonges.

  On lui en veut, c'est clair. Par ici, par là. Et si le Sénat s'y mettait aussi...
 On s'acharne contre son auguste personne.
    Lui qui est à l'abri de tous soupçons, il en est sûr.
     Surtout en ce moment.
  Il est même le meilleur. D'ailleurs il le dit...
  Le roi de l'hyper narcissisme, l'homme de tous les superlatifs n'a pas fini d'étonner le monde par ses sorties remarquées.
 Pour faire plus fort que lui, même César n'aurait pas osé.
  Il est le plus grand Président... sans attendre le bilan.
      Elu de Dieu même. En toute modestie.
  Trump, le super Président, tout en verve, stupéfiant d'audace, fait toujours dans la nuance
    Diriger est une question d'instinct, pas de réflexion.
       Foncer, telle est sa devise.
   ...Donald Trump fonce. Et durcit chaque jour un peu plus sa rhétorique, répétant à l’envi sa nouvelle ligne d’attaque : « Ils n’aiment pas notre pays. Vous savez quoi ? S’ils ne l’aiment pas, dites-leur de le quitter ! »
« Voter pour un démocrate en 2020, quel qu’il soit, c’est voter pour la montée en puissance du socialisme radical, la destruction du rêve américain et, pour le dire clairement, la destruction de notre pays », a-t-il conclu mercredi soir, des propos peu communs dans la bouche d’un président américain....
    Voilà qui est clair.
                                 ________________________________

Aucun commentaire: