Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 18 juin 2019

Philo pour tous

Le "rite républicain" perdure.
                                                  Malgré tout...
                               Depuis Victor Cousin, la philo a connu bien des vicissitudes, tout en restant axée malgré tout sur l'essentiel: autre chose qu'un couronnement de la culture générale, un exercice de développement de l'autonomie de la pensée. Ou plutôt donnant des jalons et des outils pour le faire sans fin, dans une société toujours en crise.  Nul ne peut se prétendre philosophe accompli.
    Un indice et un symptôme de ses incidences potentielles: tous les régimes forts ont voulu la faire disparaître,  comme Bolsonaro aujourd'hui.
  Mais elle renaît toujours de ses cendres, sous des formes diverses, pas seulement dans les enceintes universitaires.
     Comme disait Voltaire à propos de la lecture en général, la pensée critique peut être jugée "dangereuse".
    Si ses question sont a-temporelles, elle a toute sa place, surtout dans le contexte technocratique et consumériste que nous vivons, où le sens fait dramatiquement défaut.  Comme l'entrevoyait déjà Husserl:
     « ...l’époque moderne », si fière de ses succès millénaires, théoriques et pratiques, s’abîme elle-même dans une insatisfaction croissante, bien plus, ressent sa situation comme une situation de détresse. […] Ce sont des problèmes qui, de fond en comble, proviennent de la naïveté avec laquelle la science objectiviste considère ce qu’elle nomme le monde objectif comme l’univers de tout ce qui est, sans prêter attention au fait que la subjectivité opérant scientifiquement ne peut faire valoir son droit dans aucune science objective. »
     Une matière qui ne sert à rien. Oui, en un sens,  comme d'autres disciplines.
________
      Même si le sujet est sérieux, cela n'empêche pas les correcteurs de pouvoir se distraire un peu chaque année, lors du rituel de l'écrit.
  Il n'est pas interdit de divertir le correcteur, à ses risques et périls
           Les perles ne sont pas si rares. En toutes matières.
Il y en a pour tous les goûts .
  Parfois à la limite du croyable.
      Certaines sont  surréalistes.
 Il y a les approximatifs, les fatalistes, les désespérés et les provocateurs.
   Pas seulemnt au bac.
      Au moins, ils participent.  Les cancres ont de l'avenir...
____________________________

Aucun commentaire: