Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 5 décembre 2018

(Re)plongée dans la crise?

Utile piqûre de rappel.
                                              Il y a dix ans, une déferlante, partie de Wall Street, envahissait le monde, à des degrés divers.
  Ce fut le temps de la stupeur, de la désolation et de l'incompréhension.

  _______  France 5 présentait hier soir un nouvel aperçu sur cette crise, qui n'a pas fini de nous affecter, surtout par le bais des dettes accumulées, dont nous ne sortirons sans doute pas dans les conditions actuelles.
    Si le document filmé fut partiel, le débat qui suivit fut fort éclairant, insistant notamment sur les mécanismes de ce phénomène cataclysmique, sur les limites des régulations mises en place, pour éviter un tel retour et sur les craintes d'un retour probable d'un tel événement, dans des conditions différentes, mais sans doute plus désastreuses encore.
    La finance dérégulée, prenant les risques les plus insensés, la cupidité aidant, encouragée politiquement par Clinton et Bush, au coeur d'un système ultra-libéral fondamentaliste, nouveau  conte de fées, fut bien pointée comme l'acteur principal de la catastrophe financière, qui laissa les principaux acteurs impunis, selon la règle too big to fail.
    Les principes modérateurs de Roosevelt volèrent en éclat, faisant éclater une bulle monstrueuse. Une bulle que certains voyaient venir et dont d'autres annoncent les nouveaux risques, avec la politique de dérégulation de Trump, qui n'augure rien de bon..
  Le casse du siècle, dû aux malversations des plus grands groupes, les banksters, fut systémique et continue à affecter l'économie mondiale. Pas seulement à W.Street.

La loi de la jungle, à peine tempérée par quelques réglementations d'apparence, continue à notre insu.
  A peu près comme si rien ne s'était passé. L'errance financière continue son chemin.
   Les analyses et les mises en garde de JF Gayraud ne semblent pas avoir été retenues.
   ..Les efforts annoncés de "régulation" n'ont pas empêché  les scandales et la capacité de certains banquiers à déjouer les contrôles : récemment encore, le scandale du Libor, de la baleine de Londres, des délits d?initié chez Nomura, les excès de Goldman Sachs, ou encore du blanchiment d?argent impliquant HSBC...
______________________

Aucun commentaire: