Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

vendredi 3 janvier 2020

Au revoir, Ginette!

On ne te reverra plus...
                                     Ginette, c'est la caissière bien connue du supermarché du coin, avec laquelle parfois j'échangeais quelques mots, parfois même un sourire, quand l'occasion se présentait, quand elle n'était pas trop pressée, pas trop stressée.
    Non, elle ne part pas s'installer au Portugal. Bien trop jeune et trop désargentée pour cela.
        Elle était destinée à rester là encore longtemps. Bref, c'était une personne, comme vous et moi.
     
    Mais l'automatisme l'a rattrapée, les algorithmes ont eu raison d'elle, comme de la personne au poste autoroutier, qui savait dire "merci", même machinalement... et de toutes les autres ailleurs..Dans le domaine bancaire aussi, on dégraisse. Ce n'est qu'un début.
   Casino est en pointe, après Amazon à Seattle, Décathlon en France. Tous les autres vont s'engouffrer dans la même voie, mimétisme et concurrence obligent. Les sentiments n'ont pas leur place ici. C'est la loi du marché. Les caissières encaissent.
  Le client sera un peu plus roi, "maître" de ses produits et de son paiement. Quelques vigiles suffiront.
    Voici venir l'employé(e)  rêvé(e) des patrons.
        On pourra même vendre le dimanche et (pourquoi pas?) la nuit.
Que du bonheur! Amazon voit plus loin...
     ...Amazon Go, qui envisage d’ouvrir près de 300 magasins aux Etats-Unis d’ici 2021, développe un tout nouveau système d’achat. Le client s’identifie avec son téléphone à l’entrée, effectue ses achats, enregistrés par des caméras-capteurs, et tout est débité à la sortie du magasin. Dans l’Hexagone, le groupe Casino, lui, a inauguré, ce mercredi, un magasin ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre, intitulé « Le 4 ». Le client scanne ses achats avec l’application Casino Max et valide son ticket de caisse aux portes de sorties du magasin. Un dispositif également envisagé par Monoprix et Auchan...

     Le "progrès" s'accélère. Malgré des résistances d'un autre âge...
      ...«Quand les clients ne sont pas gagnants à passer sur un automate, ils préfèrent faire travailler un hôte ou une hôtesse de caisse. Il y a une vraie conscience sociale.» Le délégué central CFDT Auchan soulève l'idée qu'il est indispensable de se différencier du e-commerce par «l’accompagnement et la prise en charge du client». Il souhaite avant tout «éveiller les consciences et combattre l’idée que l'automatisation est inexorable».
   Les Papis vont faire de la résistance, c'est sûr.
    Comme dit Anne Roumanoff, une caisse automatique, c’est comme une caisse normale sauf qu’elle a l’odeur de la courbe du chômage et qu’il faut avoir fait Polytechnique pour s’en servir...
     Au revoir, Ginette, (trop)"chère" hôtesse de caisse.
          Bientôt, je m'énerverai en vain contre un robot indifférent et contre tous ceux derrière moi qui fustigeront ma lenteur et mon inexpérience.
               Mais c'est la robolution en marche!
                                             ______________________________

Résultats de recherche

Résultats We

Aucun commentaire: