Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

jeudi 9 juillet 2020

Casse-tête

Castex: un casse-tête?
                                  Il doit assurer une mission impossible: assurer un fin de règne qui s'annonce plus que problématique, après un changement de cap où seul le capitaine sera à la barre au sein d'un équipage désemparé.
     Une mission impossible, après la violente tempête qui a fait tanguer le navire?
  En tous cas, malgré les injonctions, le jour d'après sera de droite...comme avant.

      Un changement d'apparence pour en fait ne rien changer d'essentiel, alors que les circonstances exigeaient plus, voire autre chose. Comme promis...
     Les personnels de l'hôpital risquent d'être désenchantés:"... rien de la logique ancienne du système ne changera sans doute. Le nouvel homme de Matignon a été un des artisans de ses actuels dysfonctionnements, caractérisés notamment par  “...un accent mis sur le mesurable au détriment de l’aspect relationnel du soin.” Une critique que reprenait en creux Emmanuel Macron en 2018 lorsqu’il promettait, devant Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin de “redonner de la cohérence” à un “hôpital étranglé....Étranglé par quoi? “Par un système devenu comptable..."
   De plus, quelques ratés qui ne seront pas sans conséquences
                Le rebond sur les retraites arrive au plus mauvais moment, alors qu'il s'agit d'abord de soigner le grand malade et de prendre son temps pour classer et traiter les urgences absolues.
                 __ (*) "...Ajoutons pour la bonne bouche qu’auparavant, il était à la Cour des Comptes, puis directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins, en profitant pour tout mettre en œuvre pour la « transformation » de l’hôpital, ce qui a conduit à la situation totalement dégradée que l’on sait de cette institution, ainsi que l’écrit Claude Manor dans les colonnes de Révolution Permanentelien  Pour être plus précis, c’est lui qui était à la manœuvre lors de la « restructuration » du système hospitalier entre 2005 et 2007, et qui, selon Patrick Bourdillon, de la CGT santé à Society, avait introduit la notion d’objectif dans l’hôpital, signifiant ainsi que ce service public se devait d’être rentable. Ce que confirme Hakim Becheur, chef de service à l’hôpital Bichat, à Paris, qui le rend responsable de la casse de l’hôpital public, car cette tarification à l’acte a provoqué « une course absurde à la rentabilité », et la nomination de Castex est ressentie par le personnel soignant comme une provocation.   Danielle Simonnet, conseillère municipale à Paris LFI, ne dit pas autre chose, et estime que le choix de Macron est « une insulte terrible » envers « toutes celles et ceux qui ont subi la pandémie de Covid-19 (...) cet homme ne remettra pas en cause le monde d’avant, il le perpétuera. C’est avec lui que Macron prépare la guerre sociale pour la rentrée, qu’il s’attaquera aux 35 heures, à nos retraites, et qu’il oubliera totalement la bifurcation écologique promise ». lien Or Castex dit vouloir boucler le Ségur d’ici le 11 juillet prochain, et on lui souhaite bien du plaisir. lien .."
      __De 2005 à 2006, il est le directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins au ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, où il participe à l’introduction de la notion d’objectifs et de rentabilité dans l’hôpital et à une rationalisation des coûts15 dans le cadre du plan hôpital 2007, qui introduit notamment la tarification à l'activité (« T2A »).[wiki]
____
Gaullisme social?coquille vide et hochet politique.
                                                           __________________________

Aucun commentaire: