Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 10 mars 2021

10 ans après

Du drame à l'oubli?

                     L'ONU l'annonce tranquillement: il n'y aurait pas de séquelles graves suite à la catastrophe et l'AIEA se veut assez rassurante. C'est voir les choses un peu vite, d'un peu loin er cavalièrement. On a oublié les dramatiques aveux du premier ministre nippon à l'époque des faits, du sort des populations locales, des problèmes insurmontables du démantèlement encore en cours, pour plusieurs dizaines d'années, du fait que les robots n'on pas encore atteint le coeur du réacteur, fondant comme neige au soleil... Une histoire presque sans fin assignable. Une résilience problématique.

            Les séquelles et le bilan vont au-delà des déclarations générales et superficielles. Le problème du stockage des matières nucléarisées pose des problèmes graves.     Le coût environnemental et humain est oublié ou minimisé. La décontamination suit son cours non sans problèmes. Le désastre est toujours en cours...dans un oubli presque total, au moins chez nous, de ce que l'on n'ose plus appeler catastrophe, dont nous connaissons maintenant une partie de l'histoire, pas très édifiante pour Tepco et l'attitude du gouvernement japonais de l'époque. Qui pose toujours un vrai et terrible paradoxe.

        _____Pour approfondissements, voir mes billets sur le sujet, au fil du temps et des événements                   __________

Aucun commentaire: