Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mercredi 25 octobre 2017

Business ordurier

     Elles adorent les ordures, ces mafias .
         Cela se passe à deux pas de chez nous.
  En toute discrétion, mais non sans conséquences sanitaires sur les populations.
  La mafia calabraise, aux multiples ramifications, ne fait pas que dans les ordures et n'opère pas que dans l'Italie du Sud, son berceau.
Elle opère aussi discrètement chez ses voisins allemands ou chez nous.
     Elle sait se rendre indispensable, même pour les plus triviales besognes.
          C'est ce que rappelle l'émission de Théma Arte sur ce sujet hier soir, qui fait parfois froid dans le dos.
   La mafia locale a pris en charge le transport et l'"évacuation" des déchets parfois les plus toxiques ou parfois radioactifs, avec des procédés expéditifs, "non conventionnels", avec la complicité de groupes industriels européens, qui y trouvent leur compte, en détournant la loi, et avec le silence d'hommes politiques bien placés.  
      Les temps sont durs. La drogue ne rapporte souvent plus assez et la concurrence est rude. Donc les mafias ont fait main basse sur nos déchets, même les plus toxiques. La liste des décès par cancer s'allongent dramatiquement.
   Dans l'Italie de rêve, voilà un tourisme à encourager, mais pour lancer des alertes et pour soutenir des populations locales découragées et réduites au silence.
     Et si on en parlait à Bruxelles?...
         Car les mafias ne colonisent pas que l'Italie...
____

Aucun commentaire: