Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

mardi 24 octobre 2017

Ruée vers l'or

       Ça continue...
                                            Avec ses hauts et ses bas, ses déplacements incessants.
  Même s'il n'est plus la garantie ultime des monnaies, l'or continue d'être objet de spéculation, d'accumulation pour temps incertains et connaît un usage industriel de plus en plus grand.
   Parfois matière première comme une autre, mais toujours valorisée, sous le signe de la rareté. Le grand fétiche poursuit son aventure.
      Malgré la déconnexion opérée sous Nixon entre l'or et le dollar, il continue à être stocké par les banques, échangé entre particuliers et n'a pas perdu de sa valeur mythique.
    C'est dire que l'avenir des chercheurs du métal précieux est garanti, bien qu'aléatoire.
      La ruée vers l'or californien est bel et bien terminée, mais les prospectives, plus ou moins légales, se déplacent.
       Aujourd'hui, c'est la Guyane qui fait l'objet d'intérêts particuliers. Ce n'est pas nouveau. Les pratiques souvent sauvages d'orpaillage au coeur de la forêt amazonienne durent depuis plus d'un siècle..
   Les conséquences sur l'environnement sont maintenant connues; l'utilisation de cyanure et de mercure, notamment, ne sont pas sans conséquences sur le milieu et les personnes.
   ____Mais l'immense  projet de mine d’or industrielle en cours suscite des inquiétudes profondes, qui dépassent les limites guyanaises.
   Les craintes légitimes de profondes et irréversibles dévastations s'expriment de plus en plus fort.
Il est pas insensé de parler de  catastrophe écologique potentielle de grande ampleur.
    Le projet très rentable, qui doit être voté, est contré par de nombreuses associations fortement motivées. La plus « plus grande mine de France » n'est pas seulement un projet local, il faut arrêter de mettre en danger la forêt amazonienne déjà agressée de toutes parts. Ce n'est pas un espace sylvestre comme un autre dans l'écosystème mondial.
    Le débat public doit se poursuivre, sur une question qui concerne tout le monde.
         Même si, vu de l'Elysée, la Guyane n'est qu'une île....tout à fait insalubre...
__________________

Aucun commentaire: