Mes articles dans AGORAVOX (qui n'est plus ce qu'il était...) -signés: ZEN)-

lundi 30 octobre 2017

Crise catalane

Une balle dans le pied?
                               Nationalité fantomatique.
          Plus on avance, plus ça se complique.
  Tout semble avoir été fait, sauf ce qu'il fallait faire. Et qui reste à faire.
  La situation de blocage, qui se renforce et se complexifie, s'approfondit et nulle autre solution autre que négociée ne semble possible pour sortir des rigidités et des impasses actuelles.
  La "question catalane" nous renvoie à un monde de contradictions en apparence insolubles, sauf à remettre les compteurs à zéro, par des élections générales bien préparées et bien conduites, en réparant une vie politique, mal guérie de la guerre civile, dont la crise a révélé les dérives affairistes et autoritaristes.
    Médiocrité  de part et d'autre? Le problème ne se pose pas en termes psychologiques, mais politiques, avec le recul historique qui se doit.
  Les rigidités anachroniques de Mariano Rajoy n'ont rien arrangé, même si les rétorsions économiques sont restées assez symboliques   Si la détermination des indépendantistes a bien sûr sa part de responsabilité, la répression violente du vote du 1er octobre, puis l’attitude intransigeante du gouvernement espagnol, ont aussi fait craindre une dégradation de la situation aux investisseurs et aux touristes. Ici, c’est moins l’indépendance elle-même qui est en cause que le caractère violent et dangereux de la crise politique. Or ce caractère doit beaucoup à la stratégie du gouvernement espagnol qui, précisément, compte sur une dégradation de la situation économique pour faire céder l’exécutif catalan....
                    La grande plongée dans l'inconnu en est au point où les possibles sont réduits à des solutions de plus en plus restreintes, la scission relevant de l'ordre du mythe, à l'heure où la balkanisation de l'Europe marque un coup d'arrêt, après avoir été un temps complaisamment encouragée.
   Le conflit en cours, qui ne s'apaisera qu'après un rééquilibrage négocié des pouvoirs, nous ramène à l'histoire particulière du pays, au mythes qui se sont constitués sur la question de l'unité espagnole,
     Mythes qu'il faudra bien à nouveau questionner.
___
- Le jour d'après: désarroi prévisible.
- Point de vue
_________________

Aucun commentaire: